Résultats 2018 S1 : CNP Assurances porté par l’international

Le siège de CNP Assurances à Paris

CNP Assurances, premier assureur de personnes en France, a publié lundi un bénéfice net au premier semestre en hausse de 2,3% à 672 millions d’euros, porté notamment par ses activités à l’international.

Le chiffre d’affaires du groupe, détenu majoritairement par l’Etat via la Caisse des dépôts, est ressorti également en hausse de 3,6% (à 6,6% à périmètre constant) à 17 milliards d’euros. Toutefois, les ventes du groupe, dont la particularité est de distribuer ses produits via des partenariats noués essentiellement avec des banques, ont fléchi sensiblement en France, son premier marché, avec une baisse de 4,4% à 11,45 milliards d’euros.

A l’international, l’assureur tire son épingle du jeu, plus particulièrement en Amérique Latine où le chiffre d’affaires a bondi de 13,9% (+37,2% à change constant), grâce à son activité au Brésil, son deuxième marché où l’activité retraite progresse fortement. CNP Assurances affiche également des performances commerciales notables en Europe obtenues via ses partenariats avec les banques Unicredit en Italie (+39% des ventes à 1,7 milliard d’euros) et l’espagnole Santander pour laquelle le groupe français distribue en exclusité des contrats d’assurance protection sur une dizaine de pays européens (+10,3% à 359,5 millions d’euros).

L’assureur français se voit aussi conforté dans sa stratégie de basculement des contrats en unités de compte, dont le capital n’est pas garanti mais potentiellement plus rémunérateur car plus risqué, qui lui permet d’afficher un résultat satisfaisant en dépit d’un effet de change défavorable au Brésil. Ce bénéfice semestriel est par ailleurs le dernier obtenu par Frédéric Lavenir, directeur général du groupe depuis six ans, qui a annoncé à la mi-juillet sa démission pour “raisons personnelles” à partir du 31 août. Il sera remplacé dès le 1er septembre par l’actuel directeur financier Antoine Lissowski qui assurera l’intérim le temps qu’un cabinet de recrutement trouve un nouveau dirigeant au groupe d’assurances dont l’avenir est actuellement en discussion.

D’intenses discussions sont menées entre la Caisse des dépôts et le groupe La Poste en vue d’un éventuel rapprochement de la Banque postale et de CNP Assurances pour former un grand pôle financier public, ont indiqué des sources concordantes à l’AFP confirmant des informations de presse. Pour l’heure, “ce n’est pas à nous d’en parler”, a déclaré M. Lissowski lors d’une conférence téléphonique.

Dans un communiqué publié vendredi soir à l’occasion du départ de Fraderic Lavenir, “le directeur général de la Caisse des dépôts (Eric Lombard, ndrl), qui est aujourd’hui notre actionnaire de référence, a souligné son attachement au developpement de CNP Assurances comme bancassureur coté et multipartenarial”, a-t-il toutefois détaillé.