Résultats 2015 T3 : Le bénéfice net d’Euler Hermes en baisse de 8,3%

L’assureur-crédit Euler Hermes, filiale du groupe allemand Allianz, a vu son bénéfice net baisser de 8,3%, à 54,4 millions d’euros, au cours d’un troisième trimestre marqué par une augmentation de la sinistralité (taux de sinistres) dans certains pays émergents.

De juillet à septembre, le chiffre d’affaires a grimpé de 3,6%, à 647,2 millions d’euros, selon un communiqué diffusé jeudi. Sur neuf mois, le chiffre d’affaires progresse plus nettement de 4,8%, à 1,98 milliard d’euros, soutenu notamment par les effets de change. Par zone géographique, la croissance provient des régions Asie pacifique et Amérique.

“Euler Hermes continue d’afficher une croissance proche de 5% sur une année. Le troisième trimestre 2015 a été caractérisé par une augmentation de la sinistralité dans certains pays émergents”, a commenté le président du groupe, Wilfried Verstraete, cité dans le communiqué.

Sur neuf mois, le bénéfice net recule de 2,5%, à 226,8 millions d’euros, en raison notamment “d’un taux moyen d’imposition plus élevé qu’en 2014 et d’une provision pour dépréciation de 3,9 millions d’euros sur une société d’information mise en équivalence”, détaille l’assureur-crédit.

Le ratio combiné net (indemnisation des sinistres et frais généraux ramenés aux primes perçues) s’est dégradé, s’établissant à 78,3% fin septembre, contre 74,3% au 30 septembre 2014, reflétant la hausse de la sinistralité, avec des sinistres de tailles moyennes survenus en Russie et au Moyen Orient.

Côté perspectives, le groupe rappelle qu’il se montre “prudent” dans ses prévisions économiques, et a observé “une dégradation de l’environnement économique dans les marchés émergents”. Il se dit toutefois “confiant quant à sa capacité à fournir un service de qualité à nos clients, tout en maintenant la rentabilité du groupe pour nos actionnaires”.