Résultats 2015 T3 : L’activité de Prudential tirée par l’Asie

L’assureur britannique Prudential a fait état mardi d’une hausse de 17% de son bénéfice tiré de ses affaires nouvelles lors des neuf premiers mois de l’année, grâce à une activité dynamique en Asie.

Entre le 1er janvier et le 30 septembre, le groupe a dégagé 1,764 milliard de livres (2,5 milliards d’euros) de bénéfice de ses affaires nouvelles, un indicateur clé pour le secteur. “En Asie, notre stratégie de nous concentrer sur la protection et l’épargne des classes moyennes en progression favorisent une demande solide pour nos produits”, a expliqué le directeur général du groupe, Mike Wells, qui a pris les rênes de Prudential début juin pour remplacer Tidjane Thiam, parti diriger la banque Credit Suisse.

Le bénéfice des affaires nouvelles a bondi en conséquence de 26% en Asie. Il a progressé en outre de 5% aux Etats-Unis et de 13% au Royaume-Uni sur le marché de détail. Le chiffre d’affaires de Prudential a grimpé de son côté de 19% à 4,061 milliards de livres (5,7 milliards d’euros), tiré par un bond de 31% en Asie.

Evoquant les perspectives futures, le groupe a souligné que “la volatilité sur les marchés action de ces derniers mois a rappelé que la croissance mondiale reste incertaine et vulnérable aux décisions des banques centrales”. Prudential s’est en conséquence félicité de disposer d’un “portefeuille de revenus régulier de haute qualité”, particulièrement “en Asie où la demande est soutenue par les besoins d’une classe moyenne en croissance mais sous-assurée”.

Aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, le groupe a souligné qu’il s’adaptait “à des environnements changeants du côté des systèmes de retraite et d’épargne”. “Prudential a fourni une excellente performance lors des neuf mois, les volumes comme les bénéfices des nouvelles affaires sont supérieurs aux attentes du marché”, a expliqué Eamonn Flanagan, analyste chez Shore Capital.

“Ces données mettent en exergue la forte présence de Prudential en Asie, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, ainsi que ses efforts placés sur les marges plutôt que sur les volumes”, a-t-il souligné.