Résultats 2015 T1 : Prudential à la peine aux Etats-Unis

L’assureur britannique Prudential a annoncé mercredi une baisse des bénéfices sur les affaires nouvelles au premier trimestre à cause d’une chute aux États-Unis et au Royaume-Uni, malgré une hausse en Asie.

Le bénéfice dégagé par les affaires nouvelles, indicateur clef du groupe, a reculé de 6% à 496 millions de livres (674 millions d’euros) en raison d’une baisse aux États-Unis et au Royaume-Uni, a indiqué Prudential dans un rapport d’activité. Les ventes ont pour leur part progressé de 7% à 1,25 milliard de livres.

“Sur les marchés matures des États-Unis et du Royaume-Uni, nous avons continué à donner priorité à la valeur sur les volumes”, a commenté le directeur général, Tidjane Thiam, qui doit partir diriger le Credit Suisse cet été.

Le bénéfice des affaires nouvelles a notamment chuté de 22% aux États-Unis, où le trimestre de comparaison en 2014 avait été exceptionnel, explique Prudential. Il a reculé de 11% au Royaume-Uni dans l’activité de détail mais a toutefois progressé en Asie.

M&G, la division de gestion d’actifs, a pour sa part enregistré des apports net de fonds de 700 millions de livres, deux fois moins qu’au premier trimestre de l’an dernier.

Prudential avait annoncé vendredi dernier la nomination comme directeur général de Mike Wells, le patron de sa filiale américaine, pour remplacer Tidjane Thiam. Mike Wells, qui prendra ses fonctions le 1er juin, est le PDG de Jackson National Life Insurance, filiale de Prudential aux États-Unis.