Résultats 2014 T1 : Forte baisse du bénéfice pour Swiss Re au premier trimestre

Swiss Re annonce une baisse de 11% de son bénéfice au premier trimestre 2014 à 861M d’euros. Le deuxième réassureur mondial voit ses primes augmenter et souffre des couvertures de taux en santé et en vie.

Le réassureur helvétique Swiss Re a publié mercredi un bénéfice en baisse pour le premier trimestre, plombé notamment par une perte sur les instruments de couverture de taux dans ses activités vie et santé, mais néanmoins supérieur aux prévisions des marchés.

Sur les trois premiers mois de l’année, son bénéfice net s’est établi à 1,2Md de dollars (861M d’euros) pour le premier trimestre, en baisse de 11% par rapport à la période correspondante l’an passé, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Les analystes interrogés par l’agence AWP l’attendaient en moyenne à 1Md de dollars. Les activités vie et santé, en plein remaniement, ont vu leur profit net divisé par plus de quatre à 51M de dollars, après une perte de 100M liés majoritairement à la couverture de taux d’intérêt. “Nous faisons de bons progrès dans le renforcement de l’activité sous-jacente“, a cependant déclaré Miche Liès, son directeur général, cité dans le communiqué.Les primes et commissions au sein de cette division ont progressé de 15,5% sur la période à 2,7Mds de dollars sous l’impulsion notamment de nouveaux contrats en Asie et en Europe.

Sur l’ensemble du groupe, les primes et commissions se sont inscrites en hausse de 11% à 7,6Mds de dollars, soutenues par sa croissance organique ainsi que par l’expiration de l’accord de quota avec Berkshire Hathaway, la société d’investissement du milliardaire américain Warren Buffet, qui était venu en renfort du réassureur durant la crise financière.

Les primes dans la réassurance dommages se sont quant à elles inscrites en hausse de 7,9% à 3,8Mds de dollars. Dans cette division, le ratio combiné s’est établi à 78,8% en hausse par rapport au premier trimestre 2013 (69,7%), en partie en raison d’une hausse des dommages causés par les activités humaines.

Le premier trimestre a toutefois été caractérisé par un faible niveau de catastrophes naturelles, la principale source de dommages venant des tempêtes de neige au Japon. Le groupe s’est dit sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs pour la période 2011-2015.

En avril, le taux de renouvellement des contrats s’est opéré à des niveaux toujours attrayants, les volumes s’inscrivant en hausse de 14%, a précisé le groupe. Swiss Re a par ailleurs annoncé la nomination de Patrick Raaflaub, l’ancien patron de la Finma, l’autorité suisse de surveillance des marchés, au poste de directeur du risque, avec prise de fonctions le 1er septembre.

(Avec AFP)