Résultats 2013 : Gain de 18% résultat opérationnel pour Swiss Life France (Vidéo)

Swiss Life France a réalisé en 2013 une forte hausse du résultat opérationnel de 18% à 157M d’euros. Le chiffre d’affaires s’apprécie de 8% à 3,8Mds d’euros, porté par l’activité en assurance-vie. Santé, prévoyance et dommages sont stables ou en très léger gain.

L’année 2013 aura été marquée pour Swiss Life France par un fort rebond de l’activité d’assurance-vie. C’est avant tout sur ce segment que la filiale française du groupe suisse enregistre une hausse de chiffre d’affaires. Celle-ci est de 15%, à 2.119M d’euros, alors que le chiffre d’affaires global de Swiss Life France atteint 3,8Mds d’euros, soit une hausse de 8% en comparaison à 2012.

Toujours en assurance-vie, la collecte nette atteint 720M d’euros, “principalement orientée en unités de compte” selon l’assureur. En effet, comme l’indique Eric Le Baron, directeur général de Swiss Life France Assurance et Patrimoine dans la vidéo ci-dessous, “la part des primes dans le chiffre d’affaires vie est en hausse de 7 points, s’élevant à 35%”.
Un succès dans les unités de compte qui porte la hausse des commissions perçues à 20% pour les activités assurance et banque privée. La stratégie sur la clientèle patrimoniale a porté ses fruits. Swiss Life France annonce ainsi une croissance de 15% “des clients patrimoniaux” et un encours en vie individuelle de 44% pour cette clientèle.


L’activité vie est également très profitable. Le groupe a réalisé un gain de 1,7% en marge sur affaires nouvelles, soit 0,3 point de mieux que l’an passé. Au final, la part d’unités de compte sur l’encours atteint 27%. La collecte nette, qui s’établit à 720M d’euros pour 2013, compte un solde positif de 617M d’euros sur les seules UC. Le virage amorcé en 2006-2007 pour toucher la clientèle patrimoniale et “affluent” porte donc ses fruits pour Swiss Life France.

En Banque Privée, Swiss Life France vise 10Mds d’actifs sous gestion d’ici 2017. Pour le moment, cette entité gère 4Mds d’euros, mais elle reste l’une des priorités pour l’assureur, conscient que le développement passe par des services ajustés.

Pour l’autre grande activité de l’assureur, à savoir la santé-prévoyance, l’activité est “stable“. La production est en baisse de 17%, mais le chiffre d’affaires est de 1,336Md d’euros contre… 1,335 l’an passé. L’effet est principalement dû aux relèvements tarifaires. Là encore, l’activité est profitable puisque Swiss Life France pointe un élément positif avec l’appréciation du ratio combiné à 98%. Sur cette activité de la santé et prévoyance, une réorientation s’est faite, née de la généralisation de la complémentaire santé. Charles Relecom, PDG de Swiss Life France, se dit “confiant quant à la réussite du virage Ani : la nouvelle orientation est cohérente avec la stratégie en vie”, à savoir de viser les petites et moyennes entreprises en collective en passant par des dirigeants déjà clients ou prospects en assurance-vie.

Enfin, en dommages, l’assureur enregistre une très légère progression de 1% pour un chiffre d’affaires qui reste assez confidentiel, à 351M d’euros, sans plus de précisions sur le résultat de la branche. Toutefois, le ratio combiné courant s’établit à 102,7%. Le résultat est stable en raison des apports financiers, selon Swiss Life France.