Résultats 2012 : Euler Hermes enregistre un bénéfice en recul de 16% au premier semestre

Heuler Hermes

L’assureur-crédit Euler Hermes, filiale de l’assureur allemand Allianz, a enregistré au premier semestre un bénéfice net de 161,4M d’euros, en baisse de 16,2%, rongé par une hausse du coût du risque (défaillances d’entreprises), a-t-il indiqué jeudi dans un communiqué.

Le ratio des sinistres net (coût d’indemnisation des sinistres rapporté aux primes perçues) a notamment augmenté de 9,1 points sur un an, « dont cinq points s’expliquent par trois sinistres, dont le sinistre Schlecker », du nom de la chaîne de drogueries allemandes qui a fait faillite au premier semestre, a précisé le groupe.

Le résultat opérationnel courant est ainsi ressorti en baisse de 11,4%, à 240,2M d’euros, et le résultat technique net (uniquement lié aux activités d’assurances) en repli de 14,9%, à 172,6M.

Dans un environnement économique qu’il qualifie d’ « incertain », Euler Hermes relève que « la demande d’assurance-crédit a été forte au cours du premier semestre », avec une production nouvelle qui « a dépassé le niveau de l’année dernière qui fut une année record ». Son chiffre d’affaires a ainsi grimpé de 5,6%, à 1,19Md d’euros.

Son ratio combiné net (indemnisation des sinistres et frais généraux ramenés aux primes perçues) s’est pour sa part détérioré, passant à 73,1% contre 65,8% au premier semestre 2011.

Le groupe fait toutefois valoir qu’il s’est amélioré depuis la fin mars (73,9%).

Sur le plan géographique, toutes les régions ont contribué à la croissance des revenus, notamment en Chine où les ventes ont bondi de 45% à périmètre et taux de change constants.

Sur les marchés matures, la croissance « reste en moyenne supérieure à 3%, en dépit du ralentissement observé sur le chiffre d’affaires de nos assurés, lui-même lié à l’évolution du PIB », indique la filiale d’Allianz.

« Notre solide rentabilité, dans l’environnement économique difficile du premier semestre de l’année 2012, démontre le bien-fondé de notre stratégie et notre bonne gestion des risques pour le compte de nos clients », a fait valoir le président du directoir d’Euler Hermes, Wilfried Verstraete, cité dans le communiqué.

Paris, 26 juillet 2012 (AFP)