Résultats/1er semestre : Bénéfice net de 147,4 millions d’euros pour l’assureur-crédit Euler Hermes

Le leader mondial de l’assurance-crédit Euler Hermes, filiale de l’assureur allemand Allianz, a enregistré au premier semestre un bénéfice net de 147,4M d’euros, grâce à une baisse de la sinistralité et à des bonus de liquidation, selon un communiqué publié jeudi.

Ce résultat constitue une nette amélioration par rapport aux six premiers mois de 2009, qui avaient été marqués par un très léger bénéfice de 700.000 euros. Le redressement s’est confirmé au deuxième trimestre, avec un bénéfice de 99M d’euros, contre 47 au premier.

« C’est le troisième trimestre d’affilée qui marque une amélioration », a commenté le président du directoire Wilfried Verstraete lors d’une conférence téléphonique. « Nous sommes de nouveau dans une phase de croissance des revenus », a-t-il ajouté.

La sinistralité a continué à baisser d’avril à juin, grâce à une amélioration de la conjoncture économique et aux effets des mesures mises en place par le groupe en matière de sélection des risques. Le ratio de sinistres net (coût des sinistres rapporté aux primes perçues) est ainsi tombé à 38%, contre 58% au premier trimestre 2010 et 93% au deuxième trimestre 2009.

Le groupe a également bénéficié de boni de liquidations au titre des années précédentes, qui s’élèvent à 94M d’euros à fin juin. L’amélioration du résultat technique, c’est à dire directement lié à l’activité d’assurance, compense la légère baisse des produits financiers, soit les revenus tirés du placement des primes perçues.

La baisse de la sinistralité et les mesures prises ont permis au groupe d’accroître l’acceptation des risques, ce qui a conduit à une hausse de l’exposition d’Euler Hermes de 40Mds d’euros « au cours des trois derniers mois », selon le communiqué. Néanmoins, pour l’assureur-crédit, le contexte économique offre toujours « peu de visibilité », ce qui l’incite à rechercher à « optimiser ses coûts dans les années à venir en réalisant des gains de productivité dans tous les domaines opérationnels ».

Paris, 29 juil 2010 (AFP)