Rendements 2019 : Le taux de l’Afer en net recul à 1,85%

Gérard Bekerman, président de l'Afer
Gérard Bekerman, président de l'Afer

L’Association française d’épargne et de retraite (Afer) a annoncé un taux de rendement de 1,85% sur son fonds euro pour 2019. C’est un repli de 0,40 point par rapport à 2018.

Toujours très attendu par le marché, le taux servi par l’Afer sur son fonds euro affiche un plus bas historique. Avec un 1,85% de rendement, l’association servira à ses 760 366 adhérents une rémunération dans la moyenne du marché.

Dans un contexte de taux bas, tant pour les obligations souveraines que pour les rendements des contrats, l’Afer ne sort pas du lot. Elle n’a pas non plus doté sa provision pour participation aux bénéfices puisque elle « reste stable, aux alentours de 350 millions d’euros », a annoncé le président Gérard Bekerman.

Ce 14 janvier, Monceau a déjà rendu publics des taux de rendements supérieurs…

Mais à l’Afer, l’avenir compte beaucoup. Faisant référence aux lettres E et R du nom de l’association, Gérard Bekerman a lancé : « Nous avons bien œuvré pendant 40 ans pour le E, il est de temps de s’occuper du R ». L’association lancera dans quelques jours son contrat PER individuel construit par Aviva France.

Enfin, l’association veut toujours guider une partie de l’épargne sur les unités de compte. Depuis l’été 2019, les nouveaux entrants avec des versements supérieurs à 100.000 euros doivent obligatoirement prendre au moins 30% d’unités de compte. Un moyen de freiner les entrées sur le fonds euros et de doper la production en UC, laquelle s’élevait à fin 2019 à 400M d’euros soit environ 15,3% de la collecte brute, pour un encours de 11,4Mds d’euros.

Reste que le taux en baisse n’a pas freiné les nouvelles adhésions. En 2019, l’Afer a encore rajeuni ses rangs avec 29 525 nouveaux adhérents dont un quart ont moins de 18 ans. « Cette croissance, cette attractivité, c’est notre force », a affirmé Gérard Bekerman, ajoutant lors de son discours : « par les temps qui courent, il ne faut pas vouloir briller par le taux ». C’est une autre inflexion de l’Afer.

Que pensez-vous du sujet ?