Réassurance : CCR achève la filialisation de ses activités de réassurance de marché

La Caisse centrale de réassurance (CCR) ouvrira le 1er janvier 2017 CCR Re, filiale regroupant ses activités de réassurance de marché, qui se distinguera de celles bénéficiant de la garantie de l’Etat, selon un communiqué publié vendredi.

Cette filiale sera dotée de moyens et d’une gouvernance propres. Elle disposera ainsi de plus de 750 millions d’euros de capital, est-il souligné. Côté perspectives, CCR Re visera un chiffre d’affaires à horizon 2020 compris entre 400 et 450 millions d’euros et un niveau de solvabilité de 200%. La CCR, détenue par l’Etat, propose aux assureurs des couvertures illimitées en matière de catastrophes naturelles mais aussi pour d’autres risques liés à l’intérêt général, comme le risque d’attentats et d’actes de terrorisme.

En février dernier, le président de la CCR avait déjà annoncé la prochaine création de cette filiale, la qualifiant de « mesure de transparence, de bon sens et d’efficacité ». Concrètement, elle permet de séparer juridiquement deux grands métiers de la Caisse centrale de réassurance, à savoir la réassurance de marché et celle des catastrophes naturelles, où en la matière la CCR est le seul organisme à bénéficier de la garantie publique d’Etat.

Néanmoins, cette attribution exclusive devrait prochainement cesser, le tribunal administratif de Paris, saisi par le réassureur Scor, ayant en juillet dernier enjoint l’Etat d’y mettre fin dans un délai d’un an.