Perspectives : Zurich Insurance veut économiser 1,5Md de dollars d’ici 2019

L’assureur suisse Zurich Insurance, en pleine réorganisation depuis que l’Italien Mario Greco en a repris les commandes, a précisé jeudi ses objectifs pour les trois prochaines années à l’occasion d’une journée pour les investisseurs, visant notamment de nouvelles économies.

Le groupe zurichois vise notamment à réduire ses dépenses de 1,5 milliard de dollars (1,3 milliard d’euros) d’ici 2019 par rapport à sa base de coûts en 2015, a-t-il indiqué dans un communiqué. Il amplifie ainsi ses réductions de coûts: en début d’année, il avait annoncé viser 1 milliard de dollars d’économies d’ici 2018, notamment via 8.000 suppressions de postes.

Ces nouvelles réductions de coûts seront obtenues principalement par le biais d’un réexamen en profondeur de ses systèmes informatiques ainsi que des contrats avec ses fournisseurs, a-t-il détaillé. Le groupe s’attend à ce que ce processus engendre des charges de restructuration de l’ordre de 500 millions de dollars par an en moyenne en 2017 et 2018.

Mario Greco, l’ancien patron de l’assureur italien Generali, qui a repris la direction de Zurich Insurance en mars, entend simplifier la structure du groupe, réduire les coûts et mettre l’accent sur la rentabilité. Il entend entre autres renforcer les ressources numériques pour mieux cerner les besoins et préférences des clients et ainsi améliorer la rétention de la clientèle.

Le groupe prévoit également de renforcer la distribution par le biais de nouveaux partenariats avec des bancassureurs tout en renforçant les liens avec les partenaires existants. Zurich Insurance, très apprécié des marchés pour son dividende généreux, a par ailleurs fixé la barre à 75% pour les bénéfices redistribuables aux actionnaires. Le dividende sera maintenu au moins à 17 francs suisses par action.