Organismes formation : La solution d’un rapprochement entre l’assurance et la banque progresse

Sommé de collecter 100M d’euros de cotisations afin d’être agréé par l’État, l’organisme chargé de financer les formations des assureurs, l’Opcassur, pourrait bientôt fusionner avec une institution financière.

Le décret du 22 septembre 2010 qui oblige les Organismes Paritaires Collecteurs Agrées (OPCA) à disposer d’un minimum de 100M d’euros de collectes a mis l’Opcassur dans l’embarras. En effet, ne disposant que de 65M d’euros de collectes, il faut maintenant trouver une solution pour que l’organisme chargé de financer la formation professionnelle des salariés d’agence dans le secteur de l’assurance continue d’exister.

La solution qui s’est peu à peu imposée a été celle d’un rapprochement entre le secteur de l’assurance et le secteur bancaire, afin d’augmenter le montant des collectes. Or cette proposition était bien loin de faire l’unanimité dans le domaine de l’assurance. En effet, nombreuses étaient les craintes des assureurs de voir leur secteur dénaturé par celui de la banque. L’Opcassur étant chargé de la formation professionnelle des salariés d’agence d’assurance, ils appréhendaient de voir leur profession changer de forme pour ne devenir qu’une branche du secteur bancaire.

Des garanties semblent cependant avoir été données au secteur de l’assurance. En effet, ces derniers jours, d’importants acteurs se sont finalement déclarés pour ce rapprochement, qui devrait prendre la forme d’une fusion entre Opcassur et Opca Banques. La fédération nationale des syndicats d’agents généraux d’assurances (AGEA) a déclaré dans un récent communiqué qu’elle se prononçait en faveur de la création d’un nouvel organisme collecteur de fonds pour la formation des assureurs qui serait composé des membres des secteurs de l’assurance et de la finance. Quelques jours avant, la FFSA se positionnait également du côté de cette solution. Cette dernière devrait permettre à l’Opcassur d’atteindre les 100M d’euros de fonds propres requis par la loi. L’organisme pourrait même, avec ce regroupement, doubler ses fonds actuels, qui s’élèvent à 65M d’euros. La fusion bénéficierait également à Opca Banques, qui ne dispose actuellement que de 65M d’euros également de collectes.

Des négociations qui ne sont pas terminées

Malgré tout, certains syndicats continuent de contester la pertinence même des 100M de collectes minimum imposés aux OPCA par le décret de 2010. C’est notamment le cas de Force Ouvrière, dont un secrétaire confédéral doute que la hausse du seuil mènera au but recherché, qui serait selon lui le développement des services de proximité. La hausse de la masse de collectes critique à atteindre pour les OPCA amènerait selon lui à la création d’une seule convention collective pour les secteurs des banques et des assurances, ce qui poserait alors la question de l’utilité même de ces conventions.

Une réunion a eu lieu ce lundi 4 juillet au sujet des OPCA, où était présents notamment la FFSA et l’AGEA. Les décisions prises au cours de celle-ci devraient être connues demain ou mercredi 6 juillet.