Notation : A.M. Best confirme la note de solidité financière de Sham

Dominique Godet
Dominique Godet, directeur général du groupe Relyens qui regroupe Sham, Sofaxis et Neeria

L’agence de notation A.M. Best vient de confirmer les notes de solidité financière et de crédit émetteur de Sham, société de tête du groupe mutualiste Relyens.

L’agence de notation A.M. Best a confirmé les notes de solidité financière (Financial Strength Rating) et de crédit émetteur (Issuer Credit Ratings) à A- (excellent) de Sham, société mutuelle du groupe Relyens. « Cette notation bénéficie à l’ensemble du groupe Relyens, groupe mutualiste européen de référence en assurance et management des risques auprès des acteurs de la santé et des territoires exerçant une mission d’intérêt général », indique le groupe mutualiste dans un communiqué.

« Les perspectives de ces notations de crédit (notations) sont stables », précise de son côté l’agence de notation qui qualifie Sham de « très solide », soulignant également « sa performance opérationnelle adéquate, son profil commercial neutre et une gestion appropriée des risques d’entreprise ».

L’agence de notation précise que Sham peut s’appuyer sur une capitalisation ajustée au risque de la mutuelle d’assurance, un portefeuille d’investissement liquide composé d’actifs « de haute qualité » et un historique de réserves prudentes. A.M. Best ajoute également que les résultats techniques de la société se sont améliorés, en partie grâce à l’activité internationale (Espagne, Italie, Allemagne) mais aussi intérieure, Sham détenant plus de 50% du marché de la responsabilité civile médicale en France.

« La notation de A.M. Best confirme, pour la cinquième année consécutive, la solidité financière et la vision de long terme du groupe Relyens. Elle reflète plus particulièrement cette année l’engagement du groupe auprès de ses partenaires réassureurs et de ses sociétaires à répondre aux évolutions en cours dans le domaine de la santé où les risques médicaux, mais aussi technologiques (sécurité des dispositifs de santé, cyber-attaques) ou de personnes, s’intensifient et se complexifient », conclut Dominique Godet, directeur général de Relyens.

Que pensez-vous du sujet ?