Nicolas Sarkozy mal assuré contre les fraudes bancaires

    nicolas-sarkozy-70Le parquet de Nanterre a récemment requis le renvoi au tribunal correctionnel des huit personnes mises en examen dans l’affaire des piratages bancaires dont Nicolas Sarkozy a été victime, a-t-on appris mercredi de sources judiciaires.

    Le réquisitoire définitif du parquet demande que les huit protagonistes du dossier soient tous renvoyés au tribunal pour “escroquerie en bande organisée”, délit puni de dix ans d’emprisonnement et d’un million d’euros d’amende. Dans cette affaire, les suspects sont soupçonnés à des degrés divers d’avoir participé à une fraude visant à obtenir une série de coordonnées bancaires pour faire ouvrir des lignes de téléphonie mobile.

    Parmi la quarantaine de victimes figurent Nicolas Sarkozy, son père et sa première épouse, Marie-Dominique Culioli. En septembre 2008, le président de la République avait déposé plainte au parquet de Nanterre après avoir constaté des prélèvements douteux sur son compte bancaire personnel à Neuilly-sur-Seine. Le procureur de la République de Nanterre, Philippe Courroye, avait alors saisi la brigade criminelle du “36 Quai des orfèvres” et la brigade financière de l’enquête, avant d’ouvrir une information judiciaire.

    Dans le cas du président, le préjudice serait inférieur à 200 euros, selon une source proche du dossier.

    AFP