Mutuelles : La LMDE veut s’adosser à la MGEN

La LMDE confirme avoir déposé un dossier d’adossement à la MGEN à l’Autorité de contrôle prudentiel la semaine dernière. Une démarche qui vise à lui garantir une situation financière plus pérenne.

La situation est chaotique pour la LMDE qui n’en finit pas d’essuyer des pertes. Sa présidente, Vanessa Favaro reconnait d’ailleurs que la situation de la mutuelle est “fragile mais pas plus inquiétante que cela“. Elle confirme qu’un dossier d’adossement à la MGEN, sa mutuelle subsituante, a été déposé à l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP) le 14 février dernier. “La situation de la LMDE n’est ni pire, ni meilleure que les années précédentes. Cette année au niveau de nos comptes nous devrions être à l’équilibre. En 2011 nous étions déficitaires de 800.000 euros. Nos chiffres seront dévoilés fin mars après la clôture de nos comptes“.

La LMDE avoue que pour rassurer sur sa situation financière difficile, une demande d’adossement à la MGEN semblait plus que nécessaire. “Il n’y aura pas de cessation de paiement, nous avons tout fait pour que cela n’arrive pas. Nous sommes dans une logique de mutualisation de moyens avec la MGEN“, confie Vanessa Favaro.

De plus la MGEN lui a accordée une avance de fonds de 3M d’euros selon Le Monde daté du 19 février. “A 100.000 euros près ce chiffre est correct. Cette avance rentre dans le cadre des contrats collectifs de groupe négociés avec la MGEN pour les enfants et les étudiants. C’est un acompte de ce que nous doit la MGEN à l’année“.

La LMDE cherche donc une sécurisation financière dans un contexte peu clément. Toujours selon Le Monde, la mutuelle étudiante sera dans une spirale de déficit chronique et était à 23,4M de pertes cumulées en 2011 et souffrirait d’une “dette importante qui s’élèverait à 65M d’euros dont 39M au titre des opérations de substitution“. Des dettes que la LMDE justifie par une création sans fonds propres.