Mutuelles : CCMO clôture deux dossiers épineux

CCMO Mutuelle

Selon nos informations, la mutuelle réunionnaise RéuniSolidarité a décidé de mettre fin au partenariat en assurance obsèques qu’elle avait avec CCMO Mutuelle. Le contentieux avec l’ancien directeur général Hubert Gorron est également résolu.

Le partenariat entre CCMO Mutuelle et RéuniSolidarité en assurance obsèques a été épinglé par plusieurs audits internes, comme nous le révélions dans nos colonnes. Selon nos informations, la mutuelle réunionnaise a décidé de mettre un terme à ce partenariat à la fin de l’année. C’est donc RéuniSolidarité qui rompt le contrat.

RéuniSolidarité aurait trouvé un autre partenaire pour poursuivre son activité d’assurance obsèques à la Réunion. « Officiellement, ce sont les articles de presse et la mauvaise image de CCMO qui auraient provoqué la fin du partenariat. Officieusement, en revanche, c’est à cause de la tentative avortée  de réduire le nombre d’administrateurs », explique un fin connaisseur du dossier.

En effet, les délégués de RéuniSolidarité avaient proposé en juin dernier de réduire le nombre d’administrateurs de CCMO Mutuelle. L’assemblée générale avait rejeté cette résolution. Suite à la fin de leur partenariat, CCMO devrait perdre environ 43.000 adhérents l’année prochaine. En revanche, en termes de cotisation, l’annulation de ce contrat devrait être neutre pour CCMO puisqu’elle reverse tous les bénéfices de la co-assurance à RéuniSolidarité.

Jacky Lauret et Thomas Boyer, représentants de RéuniSolidarité, conservent pour l’instant leur poste d’administrateur de CCMO.

Par ailleurs, la mutuelle picarde a également trouvé un accord avec Hubert Gorron, directeur général de la mutuelle entre septembre et décembre 2018. Hubert Gorron avait contesté la fin de sa période d’essai en tant que salarié protégé.

CCMO Mutuelle avait été condamné à réintégrer l’ancien DG en mars 2019. « La mutuelle paie le salaire de deux directeurs généraux depuis 8 mois », tempête un administrateur. Selon nos informations, une transaction financière a permis à la mutuelle de mettre fin au contrat de travail d’Hubert Gorron en août.