Marchés : Axa diminue de moitié sa part dans Goldman Sachs

Axa, qui était jusque là le 1er actionnaire de la banque d’affaires Goldman Sachs, a réduit de moitié sa part dans le prestigieux établissement bancaire américain. L’assureur tombe alors au 7e rang des actionnaires.

L’assureur français Axa a réduit quasiment de moitié sa part dans la prestigieuse banque d’affaires américaine Goldman Sachs, au centre des critiques pour son rôle dans la crise grecque, selon des documents de l’autorité de régulation des marchés américains (SEC).

Axa, jusqu’ici premier actionnaire de l’établissement new-yorkais, a vendu plus de 14 millions d’actions entre janvier et juin, passant ainsi de 4,8% à 2,8% dans le capital. Il tombe ainsi au septième rang des actionnaires de Goldman Sachs. Cette cession entre dans le cadre de la stratégie de recentrage des actifs financiers du groupe d’assurances aux Etats-Unis, a précisé le groupe dans ce document.

Axa a notamment diminué sa participation dans la banque américaine US Bancorp et la britannique Barclays, mais s’est renforcé dans les établissements américains Wells Fargo et Bank of America (Bofa). Deux autres gros actionnaires de Goldman Sachs, les fonds d’investissements américains BlackRock et T Rowe Price ont aussi réduit de manière importante leurs parts respectives.

Sur les cinq premiers mois de l’année, Goldman Sachs a été au centre de polémiques aux Etats-Unis et en Europe, qui l’ont fragilisée. Son action a ainsi perdu 17% en Bourse depuis le début de l’année.

PARIS, 30 août 2010 (AFP)