Marché : Ageas chute en Bourse après une décision de justice

L’assureur belge Ageas, héritier du bancassureur belgo-néerlandais Fortis, chutait mercredi en Bourse pour le deuxième jour consécutif, assommé par une décision de justice qui devrait se traduire par plusieurs centaines de millions d’euros de dédommagements.

Vers 13h40, le titre perdait 6,58% à 25,97 euros à la Bourse de Bruxelles. Il avait déjà reculé de 7,5% mardi après avoir plongé en séance de 18%. Dans une décision rendue mardi, la Cour d’Appel d’Amsterdam a estimé que Fortis, fleuron de la finance belgo-néerlandaise démantelé à l’automne 2008, avait fourni “pendant la période du 29 septembre au 1er octobre (2008) des informations trompeuses et incomplètes”.

“La Cour a décidé que Fortis devait indemniser les dommages subis en conséquence par les actionnaires concernés”, indique Ageas dans un communiqué. “L’existence et l’évaluation des dommages éventuels feront l’objet d’une procédure judiciaire subséquente”. Tout en regrettant la décision de la Cour, Ageas a promis d’informer “le marché dès que cette information sera disponible”.

Malgré ces nouvelles, les analystes de la banque Degroof et de KBC Securities ont maintenu leur recommandation à “acheter” le titre. “Après avoir remporté la procédure en première instance, Ageas a perdu la procédure en appel, qui n’est pas nécessairement la procédure finale”, souligne Dirk Peeters, analyste chez Degroof, cité par le quotidien économique L’Echo.

“La décision de justice crée une nouvelle incertitude, car elle fournit des munitions aux plaignants dans d’autres procès contre le groupe Ageas. Nous réduisons notre objectif de cours à 38 euros, reflétant une éventuelle charge d’1Md d’euros par rapport à une précédente estimation de 500M d’euros avant”, affirme Matthias De Wit, de KBC Securities.