Mactavish annonce la montée de nouveaux risques

Une étude réalisée par Mactavish, un cabinet de recherche économique britannique, a fait grand bruit chez nos voisins Outre Manche. Selon l’enquête réalisée auprès de 250 moyennes et grandes entreprises (dont le CA est compris entre 50 M£ et 5 Md£), les risques d’entreprises sont en augmentation et surtout, changent de nature du fait de la récession économique.

Pour survivre, les entreprises se diversifient à un rythme accéléré, se lancent dans de nouvelles activités, tout en réduisant les coûts (en faisant davantage appel à la sous-traitance asiatique notamment) et en repoussant leurs limites (en travaillant en flux tendus), ainsi que celles de leurs partenaires commerciaux. D’où la survenance de nouveaux risques liés au mauvais contrôle de leur production, comme le risque produit ou le risque image. « La cause est qu’il faut à la fois faire mieux et moins cher », remarque Michel Yahri, ex-risk manager de la Société générale et ex-président de l’Amrae, qui représente Mactavish en France.

Ces nouveaux risques sont mal appréhendés tant par les entreprises que par leurs courtiers et assureurs, et la prévention est insuffisante, estime l’institut. « Compte tenu de l’aggravation des risques, une sous-tarification généralisée est inévitable en 2010 », conclut l’étude. D’autant plus que la tendance est à la stabilité tarifaire sur le marché des grands risques, comme il a été constaté lors des rencontres de l’Amrae, fin janvier. Une version française de l’étude, qui serait financée par un courtier pivot et plusieurs compagnies, est en cours de lancement.