Les banques et assurances en grève illimitée pour une hausse de salaires en Guinée

Les employés des banques et sociétés d’assurances de Guinée ont entamé jeudi une grève générale illimitée pour exiger une augmentation de salaires, a-t-on appris auprès de leur syndicat.

Les banques et sociétés d’assurance étaient fermées jeudi à Conakry et dans l’intérieur du pays à la grande surprise des populations, selon des sources concordantes. “Nous nous voyons dans l’obligation de vous notifier que nous déclenchons par ce jour et pour une période illimitée une grève générale sur toute l’étendue du territoire national”, indique un communiqué de la Fédération syndicale autonome des banques et assurances de Guinée (Fesabag) transmis jeudi à l’AFP.

La Fédération exige “le relèvement substantiel du niveau général des salaires dans les banques et assurances à la hauteur de celui obtenu au niveau de la fonction publique et de la Banque centrale de Guinée”, une augmentation de salaire de 50% en mars.

Elle réclame “le relèvement du taux de remboursement des frais médicaux à 100% et le doublement de toutes les primes” accordées notamment lors de fêtes et à l’ouverture des classes.

Le syndicat a dénoncé le “manque manifeste de volonté” des patrons des banques et assurances de “faire face aux problèmes qui assaillent leurs employés”.

“Nous avons été surpris par la démarche de la Fesabag alors que les deux parties étaient dans une dynamique de concertation initiée depuis fin 2009 sous l’égide d’un facilitateur désigné par la Banque centrale de Guinée”, a déclaré à l’AFP un responsable de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers de Guinée (APB).

Conakry, 17 avr 2010 (AFP)