La tempête Xynthia n’est pas un évènement “sérieux” pour Scor

La tempête Xynthia n’est pas considérée comme un “évènement sérieux” par la compagnie de réassurance française Scor, a déclaré mercredi son PDG Denis Kessler, lors d’une conférence de presse téléphonique.

“C’est bien sûr sérieux pour la France, mais pas pour nous en tant que compagnie de réassurance”, a indiqué M. Kessler, en marge de la publication des résultats annuels 2009. “La plupart des dommages, notamment ceux dus aux inondations, sont couverts par une société publique, et nous ne couvrons que les dommages liés au vent”, a-t-il ajouté, en précisant que l’exposition de Scor en France “n’est pas très élevée” car la compagnie est “très diversifiée dans le monde”.

Sur le tremblement de terre au Chili, M. Kessler a indiqué qu’il s’agissait en revanche d’un évènement que l’on “peut considérer raisonnablement comme sérieux”.

La compagnie ne dispose pas encore d’informations détaillées sur les dommages, mais n’exclut pas une hausse à terme de ses tarifs en Amérique latine.

Enfin, à propos de la Grèce, autre sujet de préoccupation dans le monde financier, M. Kessler a déclaré que Scor n’avait “aucune exposition dans ce pays, ni dans aucun autre de l’UE ayant soulevé des inquiétudes récemment”.

Paris, 3 mars 2010 (AFP)