Irma : Munich Re revoit ses prévisions de bénéfices pour 2017 à la baisse

Le réassureur Munich Re a jugé mercredi que ses objectifs en termes de bénéfices pour 2017 ne seront pas atteints en raison des dégâts importants causés par les tempête Irma et Harvey aux Etats-Unis.

“Nous nous attendons à ce que le coût de ces événements soient élevés sur les biens assurés sans qu’ils soient encore quantifiable par le marché et Munich Re”, a indiqué le géant allemand de la réassurance dans un communiqué. Il craint ainsi que “malgré la bonne évolution du marché en 2017” et en fonction de l’évolution des activités d’ici à la fin de l’année, “l’objectif d’un bénéfice annuel de 2,0 à 2,4 milliards d’euros” ne sera pas atteint.

Ainsi, il s’attend à un déficit pour le troisième trimestre 2017. Cependant, Munich Re tient à rassurer les investisseurs en précisant que son capital est suffisamment solide pour “répondre totalement aux demandes de réassurance” de ses clients. En 2016, le marché de la réassurance alternative était estimé à 81 milliards de dollars, soit 13,6% de celui de la réassurance traditionnelle, après avoir atteint 72 milliards en 2015 et 64 milliards en 2014, selon les chiffres du courtier en réassurance britannique Aon Benfield.

En pratique, un assureur souhaitant se protéger contre une catastrophe naturelle donnée peut par exemple émettre sur les marchés des obligations spécialisées, baptisées “cat bond”, afin de couvrir ses pertes financières dans le cas où cette catastrophe viendrait à se réaliser.