Grands Risques : les entreprises françaises s’inquiètent de la RC

Les entreprises françaises sont plus sensibles aux problématiques de responsabilité civile dans les programmes internationaux. L’harmonisation et la gestion de sinistres font également partie des points importants, la gestion des coûts un peu moins.

Selon une étude du groupe ACE*, les entreprises françaises considèrent le risque de responsabilité civile comme “la plus grande menace” à laquelle sont exposées les implantations multinationales dans les années à venir.

Si le risque est dominant pour les entreprises européennes, cité par 36% des risks managers interrogés par l’étude, il est placé dans les “menaces” par 50% des gestionnaires de risques français.
Cette tendance se retrouve sur la responsabilité environnementale, la RC pro et celle des mandataires sociaux (RCMS).

L’étude montre aussi une réelle volonté d’harmoniser les programmes d’assurance à travers le monde. Au niveau européen, 54% des sondés y sont sensibles, pourcentage qui monte à 59% pour les seules entreprises françaises, là encore en pointe sur le sujet. La deuxième thématique porte sur le niveau de conformité, cité une fois sur deux par les Français mais un peu plus présent au niveau européen (52%).

Les Français s’illustrent également par l’importance de la gestion des sinistres, cité à 35% dans l’étude alors que le “score” européen est de 32%. A l’inverse, les Français estiment à 20% l’enjeu de gestion des coûts, alors qu’il pèse pour 26% des réponses au niveau européen.

* L’étude a été menée pour le compte de Ace à l’été 2014. 280 entreprises en Europe “dont 36 en France” (soit 13% des sondés) ont été contactées. Les répondants sont des “risk managers, directeurs des risques, directeurs assurances, Chief risk officer et d’autres dirigeants” précise le communiqué.