Marché : La France reste N°2 de l’assurance européenne

INFOGRAPHIES – Malgré une activité vie en légère baisse en 2018, la France demeure le deuxième marché de l’assurance en Europe, derrière l’Angleterre. Les États-Unis sont les premiers contributeurs de la croissance mondiale de 3,3% des primes d’assurance l’année dernière, selon Allianz Research.

Alors que les primes d’assurance mondiale ont atteint 3.655Mds d’euros en 2018 (IARD et vie, hors assurance santé), en hausse de 3,3% sur un an, le marché français tient son rang. Malgré une activité vie en légère baisse de 0,2%, l’activité dommages affiche une belle croissance de +3,6%, sa plus forte progression depuis 2012. Résultat, le marché hexagonal enregistre une hausse de 1,1% de primes encaissées (dommages et vie), plaçant la France comme «  numéro 2 en Europe (après la Grande-Bretagne) et numéro 1 en zone euro, de presque 30% supérieur en termes de primes encaissées (IARD et vie) que le marché allemand », selon les projections d’Allianz Research.

Le marché français est également un des premiers marchés d’Europe, avec un ratio primes par habitant de 3.102 € et des primes qui représentent encore 8,6% du PIB en France, des niveaux largement supérieurs aux moyennes européennes (respectivement 2.395 € et 6,5%).


Les États-Unis toujours devant

Au global, Allianz Research précise que pour la troisième année consécutive, la croissance de l’assurance IARD a dépassé celle de l’assurance vie au niveau mondial (+4,7% contre +2,5%) en 2018, la croissance mondiale des primes d’assurance ayant été principalement tirée par les États-Unis et le Japon. « En 2018, les assureurs européens ont bénéficié d’une augmentation de +2,1 % des primes, le volume total de primes franchissant pour la première fois la barre des 1.000 Md€. L’assurance dommages a enregistré une progression record de +3,1 %, la croissance la plus forte depuis 2003. Le montant global des primes de cette branche à fin 2018 (328 Md€) est ainsi de près de 16 % supérieur au niveau d’avant crise. En assurance vie, en revanche, le volume de primes n’a progressé que de 1,7%, mais à 674 Md€, il a presque atteint le niveau d’avant crise (681 Md€ en 2007) », indique ensuite Allianz Research.

A long terme, les perspectives d’évolution des primes mondiales d’assurance demeurent elles aussi positives puisque Allianz Research table sur des prévisions de croissance de +5% au cours de la prochaine décennie (après un taux de +3 % sur la dernière décennie). « Compte tenu de l’accélération de l’évolution démographique, en particulier sur les marchés émergents où les systèmes de sécurité sociale restent encore partiellement développés, l’assurance-vie devrait à nouveau croître un peu plus vite que l’activité IARD (+5,5 % contre +4,4 %). Les prévisions de croissance pour l’Europe occidentale (dont la France) sont nettement inférieures – la région devrait enregistrer une croissance de près de +3% par an au cours de la prochaine décennie, tant en vie qu’en IARD », explique Patricia Pelayo, économiste chez Allianz Research

Albingia

Compagnie d’assurance française, 100% indépendante, Albingia accompagne les courtiers, depuis près de 60 ans, dans l’assurance des risques des entreprises. Composées d’équipes à l’expertise reconnue, ses 7 délégations régionales sont de véritables centres de décision autonomes et sont garantes d’une réelle proximité avec les courtiers français. C’est à leurs côtés qu’Albingia a fait le choix d’assurer le développement des entreprises françaises.

Contacter Albingia