Gouvernance : Generali se réorganise autour de Mario Greco

L’assureur italien Generali a présenté vendredi dernier un plan de réorganisation de sa gouvernance stratégique. Mario Greco sera le seul administrateur délégué et un comité de gestion définira la stratégie globale et s’assurera de sa mise en œuvre.

A peine trois mois après son arrivée, Mario Greco, le nouvel homme fort du groupe Generali engage la transformation de la gouvernance de l’assureur italien.
Annoncée le 19 octobre, cette évolution passe par une rupture avec la situation mise en place par Antoine Bernheim, dirigeant historique du groupe. C’est en effet la fin des deux administrateurs délégués, Sergio Balbinot étant nommé « Chief insurance officier » et sera en charge de « diriger les activités assurance de l’intégralité du groupe et de développer l’excellence technique et la profitabilité » des branches assurances, à un niveau global. Sergio Balbinot va donc démissionner du Conseil d’administration, avec effet au 8 novembre, précise un communiqué du groupe.

En parallèle, un « comité de gestion du groupe » va être créé. Il rassemblera 10 membres dont Mario Greco et Sergio Balbinot auxquels s’ajoutent les représentants des trois marchés phares que sont l’Allemagne (Dietmar Meister), la France (Claude Tendil) et l’Italie (Raffaele Agrusti). Pour les accompagner, des directeurs « business » seront également présents : Paolo Vagnone, directeur des « business lines » hors assurances et chargé de mettre en place une plateforme pour les grands comptes, Alberto Minali, directeur financier, Sandro Panizza, directeur des risques. Restent deux postes à pourvoir, à savoir un « chief opérations officier » et un « chief investment officier ».

« Nous avons maintenant un cadre pour lancer nos actions qui sera plus efficace et mieux aligné avec notre empreinte internationale. […] Nous voulons nous recentrer sur le cœur des activités assurance à un niveau international » a commenté Mario Greco dans le communiqué.

Crédit photo : Generali Group / DR