Etude : FM Global alerte sur les risques des batteries lithium-ion

Une étude de FM Global démontre que les batteries lithium-ion, embarquées notamment sur les Boeing 787 qui ont été cloués au sol, présentent des risques majeurs d’incendie.

FM Global, assureur spécialisé sur le risque industriel et la prévention, vient de publier une première grande étude technique, à grande échelle sur les batteries lithium-ion et leurs risques d’incendies.

Une étude importante pour de nombreux industriels qui doivent stocker ce type de batteries mais qui arrive aussi à point nommé, après les déboires de Boeing sur son dernier né, le Dreamliner 787.

Fin janvier, l’autorité américaine de sécurité aérienne (FAA) interdisait de vols tous les appareils après des départs d’incendies liés à ces batteries. Cette interdiction – très rare dans l’aviation – a grandement pénalisé les compagnies dont All Nippon Airlines (ANA) et Japan Airlines (JAL) qui disposent de la moitié de la flotte des 787. Aucune police d’assurance ne garantit ce type d’incident pour une période aussi longue.

Depuis le 1er juin, les vols ont pu reprendre grâce aux nombreuses mesures prises par les ingénieurs de l’avionneur pour mieux confiner les batteries (blindage, alarme, aération…)

“Les batteries lithium-ion présentent des risques majeurs d’incendie

L’étude de FM Global, réalisée à son pôle de recherche à West Glocester (Rhode Island, États-Unis), montre “qu’en cas d’incendie, les batteries lithium-ion présentent des risques majeurs d’incendie en raison de la présence d’un électrolyte liquide qui peut brûler”.

Par ailleurs, pour les industriels, le stockage et les solutions de protection doivent être particulièrement adaptés pour les batteries Li-ion. Leur stockage a des comportements au feu très différentes des stockages de batteries classiques, note FM Global.