Épargne : Les ménages accumulent un surplus de 157Mds d’euros

EPARGNE
Le surplus d'épargne atteint 157Mds d'euros depuis le début de la crise sanitaire.

Selon la Banque de France, les Français ont cumulé un surplus d’épargne de 46Mds d’euros sur la première partie de l’année 2021, soit 157Mds d’euros depuis le début de la crise sanitaire.

La Banque de France a publié les chiffres de l’impact de la crise Covid-19 sur la situation financière des ménages en juillet 2021. Le surplus d’épargne accumulé ralentit tout en se maintenant à un niveau élevé malgré une sortie de crise qui pointe le bout de son nez. D’après les chiffres de la Banque de France, les épargnants ont cumulé près de 46Mds d’euros de surplus d’épargne durant les six premiers mois de l’année, contre 111Mds d’euros tout au long de l’année 2020. En effet, la différence entre les flux d’épargne financière observés depuis le début de la crise et les flux attendus dans un contexte hors crise, s’élève désormais à 157Mds d’euros.

Les dépôts bancaires toujours en haut de l’affiche

Concernant les sept premiers mois de l’année, la Banque de France a comptabilisé un flux d’épargne financier de 96Mds d’euros provenant des ménages. Sur la même partie de l’année, les encours de dépôts ont quant à eux atteint 72Mds d’euros, contre 94Mds d‘euros en 2020 et 47Mds d’euros en 2019, confirmant la tendance des ménages a sécurisé une partie de leur épargne. L’encours des dépôts bancaires s’élevait à 1.750Mds d’euros fin juillet 2021, dont 614Mds d’euros de dépôts à vue et 1.113Mds d’euros de dépôts rémunérés.

De son côté, l’assurance vie reprend son souffle après une année 2020 passée à courir après une collecte positive. Les flux nets atteignent 20Mds d’euros sur les sept premiers mois de l’année 2021, alors qu’ils s’élevaient à 15Mds d’euros sur l’ensemble de l’année 2020. Le succès s’explique notamment par une tendance à la diversification via l’investissement en unités de compte afin de pallier les taux bas, voire négatifs du marché. Toujours, selon la Banque de France, fin juillet, l’encours de l’assurance vie s’élevait à 885Mds d’euros dont 450Mds en unités de compte, soit plus de 50% des encours.

Que pensez-vous du sujet ?