Delta RM : “Nous visons une croissance du CA à plus de 30% en 2024”

DElta RM
Chantal Carnel, directrice générale et co-fondatrice de Delta RM et Pierre Sorel, directeur du développement

Interview – À l’approche de l’édition 2024 de l’Amrae, Chantal Carnel, directrice générale et co-fondatrice de Delta RM et Pierre Sorel, son directeur du développement, font le point sur l’actualité et les perspectives de développement de l’outil dédié à la gestion et au management des risques.

Pouvez-vous revenir sur les activités de Delta RM ?

Chantal Carnel – Delta RM fête cette année ses 10 ans. Il s’agit d’un outil imaginé initialement pour démocratiser et digitaliser la gestion des risques, qui est souvent l’apanage des grands groupes et qui coûte très cher. Nous avons donc essayé de rendre accessible, tant en termes de coûts que de vulgarisation des tâches, la gestion des risques en industrialisant cette dernière.

Nous avons d’abord déployé un module de gestion des assurances pour le compte de courtiers, puis chez des clients industriels, avant de développer d’autres fonctionnalités.

Désormais, notre outil a évolué et nous proposons aujourd’hui à la demande de nos clients plusieurs modules (assurances, risques, contrôle de niveau 1 et 2, audit, incidents, prévention). Concrètement, notre solution se présente sous forme d’appli/interface intégrée, qui permet à chaque service d’une entreprise de se connecter et de dialoguer. Delta RM permet ainsi de casser les silos et de faire remonter les informations relatives aux risques très facilement.

Que représente aujourd’hui l’activité de Delta RM ?

CC – Nous avons aujourd’hui plus de 35 clients en portefeuille, majoritairement des groupes mutualistes et des institutions financières de premier plan. Nous sommes présents en France, en Europe mais également en Afrique (Maroc, Côte d’Ivoire et Sénégal).

Notre activité est en très forte croissance (+35% par an de croissance des revenus récurrents) et la société dégage des profits. Notre modèle financier est assis sur un système de renouvellement de licence qui nous garantit des revenus stables et récurrents avec peu de « churn ». Aujourd’hui, 60% de notre CA repose aujourd’hui sur notre solution logicielle, les 40% restant sur l’accompagnement métier outillé et nous espérons arriver à 70/30 à moyen termes. De même, 70% de CA est réalisé en France contre 30% à l’étranger.

Quel type de clientèle ciblez-vous aujourd’hui ?

Pierre Sorel – Nous évoluons dans un esprit startup avec un modèle agile et réactif. Chaque projet / client est entièrement géré en interne. Nous sommes aujourd’hui en capacité de nous adresser à tout type d’entreprises, de tout secteur d’activité : nous enregistrons par exemple TotalEnergies et Stellantis parmi nos clients signés en 2023.

Notre objectif est d’augmenter les liens entre les professionnels de la gestion des risques en facilitant l’échange d’information (assurance / contrôle interne / audit / prévention / cartographie des risques / etc) pour stimuler un travail transverse qu’un risk-manager seul ne peut pas faire. Nous nous basons sur la méthode de l’approche intégrée et notre outil accompagne nos clients dans leur transformation.

Tout acteur peut aujourd’hui agir sur la diminution de ses risques et nous voulons l’aider à s’ouvrir et à mener sa conduite du changement. Notre outil s’adapte autant à des grandes entreprises possédant déjà des captives que de petites PME avec des problématiques précises. Si besoin nous pouvons développer des fonctionnalités dédiées.

Quels sont vos axes de développement pour les prochains mois ?

PS – Nous visons encore une croissance du CA à plus de 30% en 2024 et nous planifions de renforcer nos équipes de R&D et de projets. Nous cherchons à court terme des profils de chef(fe)s de projet et de gens qui s’intéressent aux différents métiers de la gestion des risques.

Nous sommes également en constante réflexion pour améliorer l’ergonomie de notre interface et ajouter des fonctionnalités collaboratives .

Votre structure capitalistique a-t-elle vocation à évoluer ?

CC – En outre des 2 fondateurs (*) et des actionnaires BA historiques (**), nous avons fait entrer à notre capital le VC luxembourgeois Accurafy 4 en 2020. Notre objectif est d’intégrer un nouvel acteur industriel et/ou financier d’ici fin 2024, afin d’accélérer encore plus la croissance de Delta RM sur les 3 prochaines années, notamment par le développement de nouvelles solutions et le déploiement dans d’autres pays (EMEA). Nous avons par exemple une forte attirance pour nos voisins Européens.

Nous cherchons enfin à étoffer notre board. Nous sommes friands de marraines et de parrains qui pourraient nous apporter leur vision d’entrepreneur(euse) et venir challenger nos modèles.

*Jérôme Olivier, Chantal Carnel
** Christophe Eberlé, Pierre Marchon

Helvetia

Assureur spécialiste des risques d'entreprises, Helvetia France réalise un chiffre d'affaires de 388 M€ en 2021 avec plus de 400 collaborateurs répartis en France : Colmar, Le Havre, Lille, Lyon, Marseille, Mérignac, Paris, La Réunion, Nouméa, Londres et Dakar. En France depuis 1921, le siège social de la compagnie est au Havre. Son offre est distribuée par des intermédiaires d'assurances et s'adresse aux entreprises qui souhaitent assurer leurs machines, bâtiments, responsabilité civile professionnelle, les risques liés à la construction, à la circulation des poids lourds, les transporteurs et logisticiens, les professionnels du secteur maritime (armateurs, pêche, fluvial, plaisance et portuaire), les marchandises transportées et les œuvres d'art.

En savoir plus


Que pensez-vous du sujet ?