Courtage : SPVie s’offre le cabinet Assurances de l’Adour

une agence spvie assurances

Quelques jours seulement après avoir bouclé sa levée de fonds auprès d’Essling Expansion, SPVie Assurances annonce sa première acquisition. Le grossiste vient de s’offrir le cabinet Assurances de l’Adour.

SPVie Assurances n’a pas attendu très longtemps pour mettre à profit sa levée de fonds de 70M d’euros auprès d’Essling Expansion (opération finalisée le 20 mars dernier). En effet, le groupe annonce avoir fait l’acquisition du courtier indépendant Assurances de l’Adour, « portant le chiffre d’affaires du nouvel ensemble autour de 50 M€ », indique le grossiste dans un communiqué.

Au terme de cette opération menée par la banque d’affaires Cambon Partners, François Blot, fondateur d’Assurances de l’Adour a réinvesti le produit de la vente de son cabinet au sein de SPVie Assurances. « Cette entrée au capital du groupe le positionne comme 3ème associé aux côtés de Jérémy Sebag et Cédric Pironneau, dirigeants et co-fondateurs de SPVie Assurances », indique ensuite le courtier.

Le cabinet Assurances de l’Adour, courtier spécialiste « de la vente à distance » en santé individuelle (160.000 Leads annuels traités), doit notamment permettre à SPVie de « conquérir de nouvelles parts de marché dans un secteur concurrentiel », selon le grossiste qui réaffirmait il y a quelques jours en vidéo sur notre site d’informations le bien-fondé de la vente à distance, notamment en cette période de crise.

« Durant les mois à venir, SPVie Assurances va continuer à tout mettre en œuvre pour accélérer sa croissance externe », conclut le grossiste après cette première acquisition.

Helvetia

Helvetia France, assureur des risques d'entreprises depuis 100 ans.
12 délégations composées d'équipes dédiées et spécialistes : Bordeaux, Colmar, Dakar, La Réunion, Le Havre, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Nouméa, Paris et Toulouse.
Commerciaux, souscripteurs, gestionnaires de contrats et gestionnaires de sinistres en région : tous les services au plus près des intermédiaires.

En savoir plus


Que pensez-vous du sujet ?