Courtage : Aon met (enfin) la main sur Willis Towers Watson

AON_BUREAU

Sans surprise, Aon et Willis Towers Watson viennent d’annoncer avoir trouvé un accord définitif de rapprochement sur la base d’échanges d’actions, pour une valeur nette combinée implicite d’environ 80Mds de dollars.

Tous les voyants étaient de nouveau au vert ! Aon et Willis Towers Watson viennent d’annoncer avoir trouvé un accord de rapprochement qui permettrait la création d’un géant du courtage dont la valeur nette combinée implicite atteindrait les 80Mds de dollars.

Dans un communiqué, Aon indique qu’au terme de la transaction “les actionnaires de Willis Towers Watson recevront 1,08 action Aon pour chaque action Willis Towers Watson, ce qui représente une prime de 16,2% par rapport au cours de clôture de l’action Willis Towers Watson le vendredi 6 mars 2020”.

Une fois l’opération conclue, les actionnaires d’Aon détiendraient environ 63% du nouvel ensemble et les actionnaires de Willis Towers Watson les 37% restants.

Ce futur “mega broker” conservera le nom d’Aon et son siège social sera basé à Londres. Comme prévu, John Haley, PDG de Willis Towers Watson, devrait quitter ses fonctions à la fin de l’année 2020 et deviendra président exécutif de la nouvelle structure. De son côté, le PDG d’Aon, Greg Case, conservera ses fonctions. Le futur conseil d’administration du nouvel ensemble sera composé d’une représentation proportionnelle des administrateurs actuels d’Aon et de Willis Towers Watson.

“La combinaison de Willis Towers Watson et d’Aon est une nouvelle étape naturelle dans nos parcours afin de mieux servir nos clients dans nos domaines d’activité autour des personnes, des risques et des capitaux”, a déclaré John Haley, PDG de Willis Towers Watson. “Cette combinaison créera une structure plus innovante, capable de fournir de meilleurs résultats pour l’ensemble des parties prenantes, y compris les clients, les salariés, les partenaires et les investisseurs”, conclut le PDG d’Aon, Greg Case.

(Plus d’informations à venir)

Que pensez-vous du sujet ?