Contrôle : AIG pourrait être considéré comme une institution financière systémique

L’assureur américain American International Group (AIG) a annoncé en début de semaine qu’il pourrait être considéré comme une institution financière d’importance systémique, ce qui le soumettrait à une supervision plus stricte de la part des autorités.

L’assureur a été informé que son cas était en cours d’examen par un régulateur financier, le Conseil de supervision de la stabilité financière (Financial Stability Oversight Council), “pour déterminer si AIG était une institution financière systémique”, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Les institutions considérées comme systémiques, c’est-à-dire dont la défaillance aurait des conséquences graves sur l’ensemble du système financier, doivent être soumises à une supervision accrue, exercée directement par la banque centrale américaine (Fed), et conserver des niveaux de fonds propres plus élevés, pour être en mesure d’offrir une meilleure résistance en cas de nouvelle crise.

Symbole des excès de la finance ayant mené à la crise, AIG avait été sauvé d’une faillite quasi certaine en septembre 2008 grâce à un prêt de la Fed qui avait dû être complété par d’autres interventions des pouvoirs publics dans les mois suivants.

La stabilisation du groupe a mobilisé au total plus de 182 milliards de dollars. A l’issue de plusieurs restructurations, le Trésor est devenu le premier pourvoyeur de l’aide des autorités à AIG, dont il a détenu jusqu’à 92% du capital. Il est aujourd’hui redescendu à 15,9%.