CNP Assurances et la Banque Postale reconduisent leur partenariat

0

Après son accord avec BPCE, CNP Assurances va reconduire pour dix années, à partir de 2016, son partenariat commercial en assurance vie et prévoyance avec la Banque Postale qui arrivait à échéance fin 2015, qui génère une énorme part de son activité, moyennant quelques changements.

Un protocole préliminaire a été conclu entre l’établissement financier de la Poste et le premier assureur de personnes en France. L’accord définitif doit être signé au cours du premier semestre 2016. D’ici là, ce sont les termes du partenariat en vigueur actuellement qui s’appliqueront, selon un communiqué publié jeudi.

Il s’agissait du deuxième grand partenariat stratégique à renouveler avant la fin de l’année pour CNP Assurances, avec celui le liant au groupe BPCE, qui chapeaute les réseaux Caisse d’Epargne et Banque Populaire. Dans le détail, en assurance vie et capitalisation, la Banque Postale va continuer à distribuer les contrats de CNP Assurances et le périmètre sera élargi à BPE, la marque patrimoniale du groupe bancaire acquise en 2013.

En prévoyance/protection, un partenariat direct en assurance des emprunteurs collective pour le crédit immobilier va être mis en place, CNP Assurances se substituant sur ce segment d’activité à la Banque Postale Prévoyance. En outre, l’assureur va céder à son partenaire sa participation dans la Banque Postale Prévoyance, qui conservera les activités de prévoyance individuelle.

“Ce projet de partenariat renouvelé avec La Banque Postale s’inscrit dans la ligne de nos orientations stratégiques. Il offre à CNP Assurances des perspectives de développement de ses activités avec La Banque Postale tout en préservant l’équilibre économique de la relation entre les parties”, a relevé Frédéric Lavenir, directeur général de l’assureur, cité dans le communiqué.

Le président du directoire de la Banque Postale, Rémy Weber, a lui souligné que CNP Assurances était un “partenaire privilégié” avec lequel son groupe “souhaite avancer”. La conclusion de cet accord ne faisait guère de doutes, chaque partenaire ayant envoyé depuis plusieurs mois des signaux pour faire savoir que les négociations étaient en bonne voie, même si l’échéance de la fin 2015 approchait.

Ce climat apaisé a tranché avec celui qui a prévalu entre CNP Assurances et BPCE, qui n’ont trouvé un accord à l’été 2014 qu’après d’âpres discussions. Dans ce second dossier, c’est la décision de BPCE de confier à partir du 1er janvier 2016 la gestion des nouveaux contrats d’assurance vie des Caisses d’Epargne à sa filiale Natixis qui avait lancé de manière houleuse les négociations.

Un accord entre ce groupe bancaire et CNP Assurances avait finalement été trouvé pour la période 2016/2022, l’un de ses volets consistant à laisser à l’assureur la gestion des encours des contrats d’assurance vie signés par les clients de Caisse d’Epargne avant le 31 décembre 2015.

La Banque Postale et Caisse d’Epargne sont des partenaires commerciaux de premier ordre pour CNP Assurances. Sur les neuf premiers mois de 2015, la première a apporté à l’assureur un chiffre d’affaires de 6,4 milliards d’euros et la seconde 8,0 milliards d’euros de revenus.

A eux deux, ces groupes ont ainsi représenté sur cette période près de 80% du chiffre d’affaires de CNP Assurances en France (18,3 milliards d’euros), de loin son premier marché. BPCE et la Banque Postale sont aussi, ensemble, le deuxième actionnaire de CNP Assurances dont ils détiennent 36,3% à travers le holding Sopassure. La Caisse des dépôts reste le premier actionnaire du groupe, avec 40,8% du capital.