Catastrophes : Hausse de 42% des dommages assurés dans le monde en 2016

Les catastrophes ont coûté 54Mds de dollars au secteur de l’assurance en 2016, en hausse de 42% par rapport à 2015. C’est le niveau le plus élevé depuis 2012, à cause, notamment de la forte pénétration assurantielles des zones sinistrées.

L’étude sigma de Swiss Re révèle une hausse de 42% des dommages assurés en 2016, soit 54Mds de dollars que les assureurs ont remboursés aux victimes de catastrophes dans le monde. Les dommages économiques d’une valeur de 175Mds $ ont presque doublé par rapport à 2015. Ces chiffres, les plus élevés depuis l’année 2012, inversent la tendance observée depuis les derniers quatre ans. 2016 aura été une année à forte sinistralité à cause notamment de nombreux événements importants incluant des séismes, des tempêtes, des inondations et des feux de forêt dans toutes les régions. Certains événements ont frappé des zones avec une forte pénétration assurantielle, ce qui explique cette hausse de 42% des dommages assurés par rapport à l’année dernière. Malgré cette augmentation, la sinistralité de 2016 est en phase avec la moyenne à 10 ans, de 53Mds de dollars.

Comme dans les années précédentes, l’Asie a été la région la plus touchée par les catastrophes en ce qui concerne le nombre de catastrophes et les pertes économiques. Les tremblements de terre qui ont frappé le Japon en avril sont la catastrophe la plus coûteuse de l’année, avec 4,9Mds de dollars de dommages assurés. L’Amérique du Nord concentre, quant à elle, plus de la moitié des dommages assurés de 2016.

Le niveau de couverture assurantielle varie en fonction de la région. Ainsi, parmi les 175Mds$ de pertes économiques, 121 Mds$ de dommages n’étaient pas assurés. Par exemple, le tremblement de terre qui a frappé la Nouvelle Zélande en octobre a eu un impact limité à cause de la forte pénétration assurantielle, alors qu’au Japon seulement 20% des pertes économiques occasionnés par le séisme dans l’île japonaise Kyushu en avril étaient assurées.

Les inondations de mai et juin 2016 qui ont frappé la France, la Belgique et l’Allemagne sont la cinquième catastrophe la plus coûteuse de l’année, avec 2,9Mds de dollars de dommages assurés.