Cat’ Nat’ : Nouvelles pluies torrentielles en Australie

Les services d’urgence étaient sur le pied de guerre mardi dans le nord-est de l’Australie après les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la région, dévastée il y a un an par des inondations meurtrières qui avaient fait des milliards de dollars de dégâts.

Les habitants du nord de Brisbane, troisième ville du pays, ont reçu l’ordre d’évacuer leurs maisons tandis que l’agence de météorologie a émis un bulletin d’alerte pour les heures à venir.

« D’importantes précipitations susceptibles d’entraîner de brusques inondations sont attendues (…) pour la fin de journée (de mardi) et mercredi, en particulier sur la côte et les terres proches » du littoral, a prévenu l’agence.

Le Service d’urgence de l’Etat du Queensland a reçu près de 300 appels, en majorité pour des dégâts des eaux mineurs, mais les autorités ont exhorté la population à ne pas sortir et à éviter les zones inondées à pied ou en voiture.

Une crèche située sur le front de mer a été évacuée et trois personnes piégées dans leur véhicule ont dû se jeter à l’eau, selon les médias locaux. Près de 10.000 foyers ont été privés d’électricité et les transports fortement perturbés.

Des inondations dévastatrices et un puissant cyclone, Yasi, avaient frappé le nord-est de l’Australie en janvier et frévirer 2011, faisant une trentaine de morts et occasionnant des dégâts estimés à 6 milliards de dollars australiens (4,8 milliards d’euros).

Ces inondations, qui avaient dévasté une zone grande comme la France et l’Allemangne réunies, ont été mises sur le compte du phénomène climatique La Nina.

L’été 2011-2012 (December-February) est également très humide et toujours imputé à La Nina, mais sans rapport avec les calamités de l’an dernier. Les spécialistes considèrent que les épisodes El Niño et La Niña font partie des principaux facteurs qui influent sur les régimes climatiques dans de nombreuses régions du monde.

En 2008, La Nina avait été rendue responsable de températures glaciales qui avaient fait des dizaines de victimes à travers l’Europe. Le phénomène météorologique peut également amener de fortes pluies, notamment en Indonésie, en Malaisie et en Australie, ainsi que des épisodes de sécheresse en Amérique du Sud.

Brisbane (Australie), 24 janvier 2012 (AFP)