Bourse : AIG décidé à poursuivre l’IPO d’AIA malgré une valorisation revue en baisse

L’assureur américain AIG reste décidé à introduire à la Bourse de Hong Kong sa filiale asiatique fin octobre, malgré la baisse sensible de la valorisation de cette entreprise, affirme mardi le Financial Times.

AIG a revu en nette baisse la valorisation de sa filiale asiatique AIA, afin de s’assurer du soutien du fonds d’investissement koweïtien KIA, avait indiqué dimanche le quotidien britannique. AIG table à présent sur une valorisation comprise entre 28,5 et 30,5 milliards de dollars, contre 35 et 37 milliards de dollars (25,6 et 27,1 milliards d’euros) initialement espérés.

L’assureur envisage de placer en Bourse plus de la moitié des actions de AIA, pour lever jusqu’à 17,1 milliards de dollars, ont indiqué au Financial Times des sources proches du dossier. Plusieurs riches hommes d’affaires de Hong Kong se sont engagés à acheter de gros volumes, selon le FT.

Les fonds ainsi levés doivent servir à rembourser une partie des quelque 100 milliards de dollars que l’assureur doit à l’Etat américain, qui l’a sauvé de la faillite pendant la panique financière de septembre 2008. AIG a présenté vendredi un plan de remboursement à l’Etat, dont le succès, reposant en grande partie sur l’évolution des marchés, est loin d’être garanti.

Cette introduction en Bourse, prévue selon le FT pour le 29 octobre, serait la deuxième plus importante opération de ce type pour 2010. La plus importante a été celle de Agricultural Bank of China en août.

AIG s’était résolu à introduire en Bourse sa filiale asiatique après que le projet de rachat par le britannique Prudential eut échoué, en juin.

Hong Kong, 5 octobre 2010 (AFP)

L’assureur américain AIG reste décidé à introduire à la Bourse de Hong Kong sa filiale asiatique fin octobre, malgré la baisse sensible de la valorisation de cette entreprise, affirme mardi le Financial Times.

AIG, American International Group, introduction bouse AIA, filiale asiatique AIG, valorisation AIA, fonds investissement KIA, entrée bourse AIA, capital AIA, remboursement dette, état américain, Prudential,

AIG a revu en nette baisse la valorisation de sa filiale asiatique AIA, afin de s’assurer du soutien du fonds d’investissement koweïtien KIA, avait indiqué dimanche le quotidien britannique.

AIG table à présent sur une valorisation comprise entre 28,5 et 30,5 milliards de dollars, contre 35 et 37 milliards de dollars (25,6 et 27,1 milliards d’euros) initialement espérés.

L’assureur envisage de placer en Bourse plus de la moitié des actions de AIA, pour lever jusqu’à 17,1 milliards de dollars, ont indiqué au Financial Times des sources proches du dossier. Plusieurs riches hommes d’affaires de Hong Kong se sont engagés à acheter de gros volumes, selon le FT.

Les fonds ainsi levés doivent servir à rembourser une partie des quelque 100 milliards de dollars que l’assureur doit à l’Etat américain, qui l’a sauvé de la faillite pendant la panique financière de septembre 2008.

AIG a présenté vendredi un plan de remboursement à l’Etat, dont le succès, reposant en grande partie sur l’évolution des marchés, est loin d’être garanti.

Cette introduction en Bourse, prévue selon le FT pour le 29 octobre, serait la deuxième plus importante opération de ce type pour 2010. La plus importante a été celle de Agricultural Bank of China en août.

AIG s’était résolu à introduire en Bourse sa filiale asiatique après que le projet de rachat par le britannique Prudential eut échoué, en juin.

Hong Kong, 5 octobre 2010 (AFP)