Banque Postale/CNP Assurances : Le rapprochement franchit une étape cruciale

Le siège de CNP Assurances à Paris

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a accordé mardi une dérogation à La Banque postale pour qu’elle puisse prendre le contrôle de CNP Assurances sans passer d’offre publique d’achat (OPA), ouvrant la voie à la constitution du futur pôle public de bancassurance.

La Caisse des dépôts (CDC) doit céder ses 40,87% dans CNP Assurances à La Poste, qui elle-même apportera sa participation à La Banque Postale, si bien que cette dernière doit détenir 62,13% de l’assureur, selon l’accord passé avec l’Etat le 11 juin. En contrepartie, la CDC doit devenir l’actionnaire principal de La Poste.

Une telle opération, annoncée pour début 2020, aurait dû entraîner le lancement d’une OPA sur la totalité de CNP Assurances, mais la CDC, La Poste et la Banque Postale ont demandé d’en être dispensé. “D’ores et déjà majoritairement contrôlée par la CDC (…), CNP Assurances le sera ensuite indirectement par l’intermédiaire de La Poste, la CDC acquérant le contrôle majoritaire de La Poste”, a justifié l’AMF dans son avis, accordant la dérogation.

La création du grand pôle public de banque et d’assurance avait été annoncée fin août 2018 et justifiée en particulier par la nécessité de permettre à La Poste de trouver de nouvelles sources de revenus. L’opération est encore soumise à diverses conditions suspensives, notamment les accords de la commission de surveillance de la CDC, de l’Autorité de la concurrence, de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution et de la Banque centrale européenne.