Auto/Moto : Des hausses disparates selon les régions (étude Lelynx.fr)

0

INFOGRAPHIES – Dans la seconde édition de son baromètre auto et moto, LeLynx.fr relève une hausse des primes sur les deux segments d’activité en 2017.

LeLynx.fr a passé au crible quelque 829.758 primes d’assurance cliquées sur son site de comparaison en automobile entre le 1er janvier et le 31 décembre 2017. Il en ressort une hausse moyenne de 2,6% des cotisations en assurance automobile à 595 euros. Le comparateur mise sur une hausse entre 2 et 3% pour 2018 portant la prime moyenne dans une fourchette comprise entre 607 et 613 euros.

Pour 2017, l’augmentation tarifaire moyenne masque de fortes disparités selon les régions. L’inflation est plus marquée en Bretagne (4,8%), mais la prime reste la plus élevée en Île-de-France avec 660 euros en moyenne.

En revanche, avec 756 euros en moyenne en 2017 (+0,1%), Marseille demeure le ville dans laquelle assurer sa voiture est le plus cher. A l’autre bout de la chaîne des 10 plus grandes villes se trouve Nantes avec 574 euros (+3,4%). « Les primes des villes suivent logiquement celles de leurs régions, avec Marseille, Nice et Paris en tête de lice, et sont généralement plus élevées en zone urbaines, où on compte plus de sinistres. À l’inverse, les grandes villes sont moins concernées par les accidents graves que les routes hors agglomération. En revanche, avec un trafic plus dense, ce sont les petits accrochages et sinistres liés au stationnement qui font grimper la facture. C’est le cas par exemple de Nice qui enregistre une augmentation de +6 points sur les collisions déclarées », analyse Martin Coriat, directeur général de LeLynx.fr.

Hausse modérée, voire baisse en deux-roues

Du côté de l’assurance moto, la hausse moyenne constatée des primes d’assurance en 2017 a été plus modérée : +0,6% à 469 euros. Mais là aussi, ce chiffre marque de fortes différences entre les régions. Un motard francilien paie ainsi sa prime 199 euros de plus qu’un assuré deux-roues en Occitanie.

A noter que contrairement à l’assurance automobile, plusieurs régions ont vu leurs primes baisser en 2017 par rapport à 2016.