Assurances / Marchés : Les chefs d’entreprise craignent un risque de récession à double creux

Une étude réalisée par l’EIU (Economist Intelligence Unit ) et co-parrainée par l’assureur et réassureur ACE Europe, montre que la principale inquiétude des chefs d’entreprise européens est le risque d’une récession à double creux (appelée aussi « double deep »). Ils redoutent par conséquent un impact important sur le commerce européen et même mondial.

Un récent sondage de l’EIU, en partenariat avec Ace Europe, met en évidence la crainte pour les patrons européens d’une éventuelle récession à double creux ( avec les conséquences économiques qu’on imagine). Selon cette étude diligentée auprès de 112 chefs d’entreprise du secteur industriel européen, 30% d’entre eux considèrent qu’une nouvelle récession serait le plus gros risque potentiel pour l’économie mondiale durant le second semestre 2010.

« Que nous soyons confrontés à une autre récession mondiale ou non, les résultats de cette enquête montrent que les entreprises restent vigilantes concernant les risques auxquels elles font face. En période de ralentissement économique, alors que les risques augmentent, l’assurance a un rôle fondamental à jouer. Les assureurs et les gestionnaires de risques doivent travailler ensemble pour faire en sorte que ces risques soient supprimés des comptes des entreprises de manière aussi efficace que possible », déclare Andrew Kendrick, Président-directeur général d’ACE European Group.

Toujours selon l’enquête, parmi les autres risques auxquels l’économie mondiale est exposée, le défaut de paiement de dette souveraine est cité à 19 %, la volatilité du marché à 9 %, ou encore la survenance d’une future crise bancaire à 9 %. La crainte d’un effondrement de la zone Euro, suscitée par le récent affaissement de l’économie grecque, semble s’être atténuée puisque seulement 5 % des personnes interrogées y voient un risque pour l’avenir. Les patrons sondés ont également été interrogés sur la manière dont leurs compagnies étaient préparées pour répondre à ces risques. Dans 90 % des cas, ils se sont dits confiants dans les capacités de leur entreprise à gérer avec succès ce type de risques sur les six prochains mois.

« La récession génère un potentiel d’émergence de nouveaux risques ou d’évolution des risques existants, » déclare M. Kendrick. « Il est donc essentiel que les assureurs continuent de proposer des produits innovants et pertinents pour répondre aux besoins des acheteurs, afin de démontrer l’importance de l’assurance en période économique difficile. »

Ce type de sondage fait partie d’un nouveau programme d’étude majeur réalisé sur les risques, parrainé par ACE Europe et KPMG.