Assurance vie collective : Les taux de rendement baissent en 2021

    Assurance vie
    Le taux de revalorisation des contrats d'assurance vie collectifs décroît.

    D’après un rapport publié par l’ACPR, la revalorisation des contrats d’assurance vie collectifs chute en 2021. L’occasion pour les ORPS d’accroître leur encours et de servir un taux de rendement plus avantageux.

    L’ACPR a publié un rapport sur la revalorisation des contrats d’assurance vie collectifs en 2021. Principalement présentés comme des produits de retraite, ils représentaient l’an dernier un encours de 129Mds d’euros, contre 125Mds d’euros en 2020, soit une croissance de 3%.

    Malgré un encours en hausse, le rapport dévoile un taux de revalorisation en chute de 10 points, passant de 1,86% à 1,76% en 2021. En moyenne, les assureurs ont servi un taux de rendement à 1,81% sur les contrats collectifs. Pour autant, des « écarts significatifs » existent entre les différents supports. « Ainsi, les contrats Perp dont le taux technique est nul ont les taux revalorisation les plus faibles du marché (1,08 % en moyenne), alors que les contrats de retraite professionnelle supplémentaire bénéficient d’un taux de revalorisation moyen de 2,15% avec des taux techniques (2,32% par exemple pour la catégorie 12) », affiche l’ACPR dans son rapport.

    L’environnement de taux bas continue a poussé les assureurs à jouer la carte de la sécurité. Ainsi, leur niveau de provisionnement, aussi appelé PPB, augmente à hauteur de 2,6% des encours, contre 2,3% un an auparavant. Enfin, le taux de frais des fonds euros des contrats collectifs à la charge des assurés baisse à 0,43% en moyenne contre 0,47% en 2020.

    Les ORPS ont la cote

    Dans ce cadre, les fonds de pension à la française gagnent du terrain. En 2021, les organismes de retraite professionnelle supplémentaire (ORPS) représentent 14% des encours des contrats collectifs, soit 28Mds d’euros, contre 16Mds d’euros un an auparavant. Impulsés par la loi Pacte, les ORPS font leurs preuves et servent un taux de revalorisation « très supérieur » à celui des structures classiques. En 2021, il s’élevait à 2,48% pour les organismes spécialisés retraite, contre 1,76% pour les assureurs traditionnels.

    Que pensez-vous du sujet ?