Assurances Habitation et Auto : Etes-vous assurés contre la grêle ?

2

Les récents évènements vous ont forcément interpelés et vous vous êtes posés la question : suis-je assuré contre les dommages de la grêle ? Normalement, oui. Surtout pour la maison. Pour la voiture, c’est moins évident. Explications

« Il y avait des grêlons gros comme des balles de ping-pong ! Je les entendais tomber sur le toit de la maison et j’ai bien cru qu’il ne tiendrait pas le coup »… et il n’a pas tenu. Un assuré découvre ainsi que la grêle, phénomène météorologique bien connu et particulièrement impressionnant, lui a causé de gros dégâts à sa toiture, cassant plusieurs ardoises.

Les dégâts causés par la grêle sont couverts dans les contrats d’assurance multirisques habitation. Enfin, dans presque tous. La très grande majorité des contrats incluent la grêle à la garantie « tempête » elle-même. D’autant que celle-ci, toujours dans les contrats multirisques habitation, est obligatoire en cas de souscription d’une garantie protégeant les biens (incendie par exemple).

Pour la maison donc, la grande majorité des contrats souscrits chez les principaux assureurs et mutuelles protègent vos biens des dégâts causés par la grêle. Par contre, chacun peut limiter les biens (immobiliers et mobiliers) et ce n’est qu’en reprenant minutieusement les conditions générales de vente que vous pourrez vous faire une idée précise.

Pour l’assurance auto (et/ou moto dans de très nombreux cas), la même obligation de couverture des risques liés aux tempêtes existent. Si vous souscrivez une garantie protégeant le bien contre l’incendie, vous garantissez automatiquement votre bien contre les tempêtes. Comme pour l’habitation, une garantie « grêle » peut être incluse dans la garantie tempête. Mais ce n’est pas toujours le cas et surtout, il vous faudra très certainement payer une franchise, dont le montant sera précisé dans le contrat.

De fait, les véhicules assurés en responsabilité civile (au tiers) ne sont donc pas assurés pour les dégâts causés par ces évènements.

Comments are closed.