Assurance emprunteur : Une année 2009 encore en croissance

La FFSA (Fédération Française des Sociétés d’Assurances) et le GEMA (Groupement des Entreprises Mutuelles d’Assurances) viennent de publier les résultats d’une enquête réalisée par leurs soins sur les contrats d’assurance emprunteur en 2009. Entre répartition des cotisations et types de contrats souscrits, on observe que le marché est encore en train de croitre.

L’assurance emprunteur est un secteur qui se porte plutôt bien selon les résultats de 2009. C’est le constat de l’enquête conjointe de la FFSA et du GEMA publiée aujourd’hui, qui montre que l’année dernière les cotisations au titre des contrats d’assurance emprunteur s’élevaient à 7,4Mds d’euros. Il s’agit là d’une augmentation de 6 % sur l’année, mais avec une croissance inférieure de deux points par rapport aux années précédentes. L’enquête met en avant  le fait que l’encours des prêts accordés en France par les établissements de crédit sont aussi en progression de 4%, un rythme d’évolution qui est à son tour inférieur à celui des années précédentes.

En ce qui concerne les cotisations d’assurance emprunteur, près des deux tiers de ces dernières (66%) sont versées par les assurés pour des prêts immobiliers (soit 4,9Mds d’euros). Ensuite 26% sont versées pour les prêts à la consommation (soit 1,9Md d’euros) et enfin 8% sont versées pour les prêts professionnels (soit 0,6Md d’euros). Ensuite, selon le type de garanties, 69% des cotisations d’assurance emprunteur sont réparties au titre des garanties décès (soit 5,1Mds d’euros). Pour le reste, 28% des cotisations sont pour les garanties incapacité-invalidité (soit 2,1Mds d’euros) et 3% pour les garanties perte d’emploi (0,2Md d’euros).

Enfin, on observe enfin que selon le type de contrats, les cotisations sont reparties à 90 % par un établissement de crédits pour leurs clients (6,6Mds d’euros) et 10 % au titre de la délégation d’assurance (0,8Md d’euros), c’est-à-dire directement auprès d’un assureur ou par l’intermédiaire d’une association (contrats souscrits individuellement par l’emprunteur). En 2009, les cotisations relatives aux contrats d’assurance emprunteur en délégation d’assurance ont connu une progression identique à celle des cotisations des contrats d’assurance emprunteur des établissements de crédits, soit une hausse de 6 %.

Source : FFSA.fr