AIG sur le point de rembourser ses dettes

L’assureur américain AIG pourrait d’ici peu rembourser les sommes astronomiques qui ont financé son plan de sauvetage. Le groupe serait en mesure de recouvrir une grande partie des 182Mds de dollars d’aide que lui avait accordé la Réserve fédérale (Fed) et le département du Trésor Américain en 2008.

Lors de la crise financière qui a ébranlé les marchés financiers en 2008, la firme AIG et son plan de sauvetage record de 182Mds de dollars a particulièrement choqué l’opinion publique. Faisant figure de « vilain petit canard », le géant américain semble pourtant en mesure aujourd’hui de rembourser l’essentiel de ce qu’il doit à l’État américain.

En effet, en vendant ses filiales American Life Insurance et AIA Group à MetLife pour 50Mds de dollars dernièrement, AIG se « purge » et devient de moins en moins dépendante. L’entreprise qui peut enfin emprunter sur les marchés de crédits n’a presque plus besoin du soutient financier du gouvernement, et se sent de nouveau pousser des ailes; les contribuables américains qui avaient dû participer financièrement pour redresser le groupe, pourraient même retrouver l’essentiel de l’argent qu’ils avaient prêté à contre-cœur.

L’assureur annonce d’ores et déjà qu’il paiera 25,3Mds qu’il doit à la Réserve fédéral. Le chef de la direction d’AIG, Robert Benmosche a également fait savoir sur la chaîne Bloomberg que le groupe comptait mettre en place une stratégie afin de rembourser l’argent qu’il doit encore au Trésor américain. Ainsi, AIG procèderait comme l’entreprise Citigroup qui rembourse l’État grâce à la conversion d’actions préférentielles en actions ordinaires. Toutefois, même si AIG remonte la pente, le groupe reste l’une des entreprises les plus détestées outre-atlantique.