Acteur : Prudential est bien un groupe systémique selon le FSOC

0

Les autorités américaines de régulation financière ont confirmé jeudi le statut de groupe non-financier d’importance “systémique” de l’assureur américain Prudential Financial, indique un communiqué du Conseil de Surveillance de la Stabilité Financière (FSOC).

Le Conseil de surveillance “a opéré à son deuxième examen annuel” de sa désignation de Prudential Financial comme un groupe présentant des risques systémiques pour le système financier et donc soumis aux tests de résistance de la Banque centrale.

Les autorités de régulation ont discuté avec l’assureur qui avait demandé la révocation de ce statut qui lui impose des normes prudentielles de capital. A l’issue de leurs travaux, elles ont finalement décidé de “ne pas révoquer cette désignation”, indique le communiqué publié par le Trésor américain.

Le groupe avait été mis sur la liste des établissements systémiques non-financiers faisant l’objet d’une surveillance particulière en septembre 2013. Il y avait rejoint l’assureur AIG et General Electric Capital, ce dernier étant en voie d’abandonner ce statut après avoir cédé une grande part de ses activités financières.

L’assureur Metlife est aussi sur la liste depuis septembre 2014 et conteste ce statut. La désignation de ces établissements non-bancaires comme pouvant présenter des risques systémiques fait partie de la surveillance des acteurs financiers réclamée après la crise de 2008 et inscrite dans la réforme de Wall Street, la loi Dodd-Frank, voté en 2010. Ces groupes sont qualifiés d’importance “systémique” (ou “too big to fail”) car leur faillite intempestive mettrait en danger l’ensemble du système financier.

Comme les grandes banques, ces groupes non-bancaires font l’objet d’une surveillance et de règles prudentielles renforcées. Ils doivent notamment renforcer leur capital fixe et se soumettre à des tests de résistance pour montrer qu’ils ne présentent pas de risques pour le système financier dans son ensemble.