Acquisition : Prudential cède ses activités de courtage aux Etats-Unis

L’assureur britannique Prudential a annoncé mercredi qu’il vendait pour au moins 325 millions de dollars ses activités de courtage indépendant aux Etats-Unis à LPL Financial.

Les activités concernées par cette vente concernent quatre réseaux indépendants de conseillers en gestion d’actifs regroupés dans une filiale de Prudential, National Planning Holdings (NPH). La transaction, qui a déjà reçu les feux verts réglementaires, s’élève à au moins 325 millions de dollars mais pourrait atteindre jusqu’à 448 millions de dollars, en fonction de la réalisation d’un certain nombre de critères que le groupe n’a pas précisé. Elle pourrait être concrétisée d’ici au premier trimestre 2018.

« Notre stratégie pour l’Amérique du Nord est de nous concentrer sur les produits financiers liés aux pensions de retraite », a expliqué Barry Stowe, PDG de Prudential pour l’Amérique du Nord, dans un communiqué. Les réseaux regroupés au sein de NPH comportent quelque 3.200 conseillers financiers aux Etats-Unis, responsables de plus de 1,5 million de comptes pour un total de 124 milliards de dollars d’actifs sous gestion. L’acheteur, LPL Financial, constitue pour sa part le principal regroupements de courtiers indépendants aux Etats-Unis.

La vente de ces activités de courtage indépendant par Prudential intervient au moment où le groupe restructure par ailleurs ses activités au Royaume-Uni, en particulier dans la gestion d’actifs, alors que ces dernières sont à la peine par rapport aux performances de l’Asie et des Etats-Unis. L’assureur a décidé dernièrement de regrouper sa filiale de gestion d’actifs M&G et ses activités d’assurance vie Prudential UK & Europe, afin de créer un groupe plus cohérent dans l’épargne et les services d’investissement au Royaume-Uni.

Les activités combinées, qui porteront le nom de M&G Prudential, posséderont des encours sous gestion de 332 milliards de livres (428 milliards de dollars) avec 6 millions de clients au Royaume-Uni et à l’international. La presse britannique a évoqué récemment un possible projet de cession par Prudential de ses activités dans le pays afin de se concentrer sur des régions plus porteuses, comme les Etats-Unis et l’Asie.