Acquisition : L’OPA de SMABTP suspendue ?

Quelques jours après que l’AMF ait donné son feu vert concernant l’OPA de SMABTP sur la Société de la Tour Eiffel, un recours a été déposé in extremis vendredi 14 au soir devant la Cour d’Appel de Paris par le principal actionnaire de STE. L’offre publique de rachat pourrait être suspendue pour 6 à 18 mois sans garantie d’aboutir.

Selon Les Echos, l’homme d’affaires Chuc Hoang, actionnaire à 29% de la foncière Société de la Tour Eiffel, aurait déposé vendredi 14 au soir un recours contre le projet d’OPA de SMABTP sur STE (900M d’euros d’immobilier de bureaux), date limite pour une action en justice. “Le millionnaire n’a pas abattu ses cartes avant le dernier moment, maximisant l’effet de surprise et s’assurant que la partie adverse n’aurait pas le temps de réagir à ce recours, qui est suspensif”, note le quotidien économique.

Malgré le feu vert de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) sur cette Offre Publique d’Achat, l’opération pourrait être suspendue pour 6 à 18 mois, sans garantie d’être finalement autorisée, le dernier mot revenant à la Cour d’Appel de Paris.

Un recours sévère

“SMABTP étant une société d’assurances mutuelles, donc à objet non commercial, ses placements doivent respecter un cadre réglementaire. Si investir en immobilier fait partie de son champ d’action, posséder la majorité d’une société cotée – donc à but lucratif – et dont l’activité n’a aucun lien avec son métier d’assureur, est en contradiction avec ses statuts, fait valoir l’avocat de Chuc Hoang, maître Jean-Pierre Versini-Campinchi, pour qui l’objet social statutaire de SMABTP est limité aux opérations d’assurance et de réassurance, sans possibilité de se livrer à des opérations financières telle qu’une OPA”, explique Les Echos qui ont pu prendre connaissance du recours.

Le recours souligne également le fait que SMABTP prévoyait une augmentation de capital de la foncière, sans toutefois en préciser les modalités, enfin, le prix d’offre publique (de 48 euros par action) est lui jugé insuffisant.

Une OPA validée par STE

Toutefois, l’OPA de SMABTP a été validée par le Conseil d’Administration de STE (où Chuc Hoang, en conflit avec la direction de la société, n’est pas représenté) ce qui pourrait peser dans la balance pour SMABTP auprès de la Cour d’Appel de Paris. Du côté de l’assureur mutualiste, “ce recours en appel risque d’être dur à gérer, car il est suspensif”, conclut le quotidien économique.