2010, Bonne année ?

Avoir un peu de retard peut parfois s’avérer utile.
Avant d’écrire ce court édito, j’ai du rédiger la news à propos des prévisions de S&P. Je voulais, au nom de la rédaction de News-Assurances, vous présenter nos meilleurs voeux, vous souhaiter une bonne année 2010.

Moi qui pensais parler de dépendance, de distribution, de nouvelles technologies, de sinistres et d’assurance-vie, les poncifs du journaliste encore jeune que je suis dans ce milieu, me voilà obligé de prendre en compte les perspectives à plus long terme.

Voilà donc l’assurance en petite difficulté. S&P n’apprécie que moyennement la guerre tarifaire et les taux garantis et le rappelle à ses clients, sans se montrer alarmant.
Justement, la « saison des résultats » commencera dans quelques semaines, comme la récolte des infos que le secteur aura bien voulu nous transmettre. L’occasion de voir comment l’assurance « à la française » a traversé la crise. L’occasion d’avoir la démonstration de ce modèle français si particulier, toujours mis en avant lors des conférences de presse.

« L’assurance française va bien, elle s’en sort parce qu’elle n’est pas exposée, parce qu’elle a des fondamentaux différents et solide, qu’elle prend moins de risque, qu’elle est sérieuse et très surveillée » serait sûrement le résumé que je pourrais faire de cette année pendant laquelle, peu à peu, nous sommes entrés en contacts plus avancés avec le monde de l’assurance.

Cette année, je vérifierai que ce qu’on me disait était bien juste. Une fois les résultats 2009 digérés, c’est à dire en juillet, nous pourrons les comparer avec les résultats semestriels de 2010. L’assurance est comme ça, sa diversité permet que les derniers résultats annuels communiqués correspondent avec les résultats semestriels des premiers ! Nous aurons alors une tendance du marché et nous pourrons alors avoir quelques signes pour dire si, oui ou non, l’assurance française a tranquillement traversé la crise et s’oriente vers un retour à ses chiffres de 2007…