Un projet de loi interdisant la vente d’alcool et de cigarettes aux mineurs vient d’être adopté

    Pour limiter l’alcoolisme des jeunes, les députés ont adopté une mesure qui vise à interdire « d’offrir gratuitement à volonté des boissons alcooliques dans un but commercial » et de vendre de l’alcool contre une somme forfaitaire.

    Cette interdiction vise donc à limiter le phénomène du « binge drinking », c’est-à-dire la consommation rapide d’alcool qui est en constante évolution ces dernières années chez les jeunes et qui se developpe dans les « open bars ».

    Les fêtes, les foires, les stages oenologiques et les autres opérations de dégustations ne sont pas concernées par cette interdiction puisque ces événements font partie des exceptions. Par contre, il y a maintenant une réduction de la plage horaire pour l’achat d’alcool dans les stations services. La vente sera uniquement possible de 8h à 18h.

    La vente de tabac a aussi été interdite pour les mineurs, alors que la vente était autorisée jusqu’à aujourd’hui à des jeunes de 16 ans ou plus.

    La publicité, quand à elle, est maintenant autorisée sur internet avec quelques restrictions : elle ne doit pas être présente sur les sites destinés à la jeunesse et les sites édités par des associations, des sociétés, des fédérations sportives et des ligues professionnelles.
    De plus, la publicité ne doit pas être intrusive c’est-à-dire qu’elle ne doit pas se présenter sous forme d’un pop-up ou d’un spam.
    La pub d’alcool sur internet est pour la première fois officielle puisque la loi Evin de 1991 était muette à ce sujet, internet n’étant pas aussi developpé qu’aujourd’hui.

    Source : Smeno