Top 5 : Des projets plein la tête de l’assurance

Des projets votés, des projets qui avancent et des projets de carrière qui se concrétisent, notre top 5 de cette semaine met le cap sur l’avenir dans le secteur de l’assurance.

Numéro 1 de notre top 5 de cette semaine, le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS). Il a été définitivement adopté par le Parlement après maintes et maintes aller-retour entre une assemblée de droite et une assemblée de gauche. Le secteur de l’assurance peut souffler car il est très peu concerné par les mesures visant à réduire le déficit de la Sécu (voir notre infographie sur le sujet).

Pas une semaine ne se passe sans un petit coup d’ANI. La semaine dernière Suravenir Assurances dévoilait ses projets et ses ambitions sur la question. Ils s’articulent autour d’une stratégie à deux têtes. Côté pile, la filiale de Crédit Mutuel Arkéa a décidé de concentrer ses efforts sur les entreprises de 1 à 10 salariés, qui constituent déjà sa clientèle. Côté face, elle a choisi Owliance Mutua pour gérer son portefeuille (voir nos vidéos sur le sujet).

Carnet rose chez Axa

Sur la troisième marche du podium de notre top 5, on retrouve les grandes manœuvres chez AXA. Jacques de Peretti, Matthieu Bebear et Amélie Oudéa-Castera font partie des promus de la semaine. Le premier mettra un peu plus de 12h d’avion pour rejoindre son poste. Pour les deux autres, le voyage devrait être nettement moins long pour prendre possession de leur bureau respectif.

Axa double la mise dans notre top 5, avec son projet de branche santé qui voit le jour. Après les dommages et la vie, une ligne santé pilotée par Thomas Buberl a donc été créée. Un beau bébé de 11Mds d’euros.

Enfin, pour conclure ce top 5, on croise à nouveau Allianz et sa stratégie de distribution 2.0. Vous aviez déjà placé l’article dans notre précédent top 5. C’est un première. Jamais un article ne s’était retrouvé deux semaines consécutives dans notre classement. Preuve que cette année encore, noël sera bel et bien placé sous le signe du numérique. Sans vouloir gâcher la magie qui enveloppe le mois de décembre, beaucoup d’agents pourraient retrouver des tablettes tactiles au pied de leur sapin…