Techniques de vente : Votre client s’inquiète de la solidité des assureurs ?

L’assurance est encadrée par des règles prudentielles strictes et protectrices :

• les provisions techniques : pour chaque contrat souscrit, l’assureur provisionne une somme correspondant au montant de ses engagements (prestations qu’il pourra être amené à verser au(x) bénéficiaire(s) du contrat). Ces sommes sont donc prises en compte avant même la survenance du sinistre.

• les fonds propres : leur montant permet à l’assureur de faire face à des événements imprévus pouvant fragiliser le respect de ses engagements vis-à-vis des assurés. Ils interviennent au-delà des provisions. Leur montant tient progressivement compte de la nature des actifs détenus (plus les actifs détenus sont risqués, plus le montant de fonds propres est élevé (Solvabilité 2)).

• les actifs : ce sont les placements effectués par les assureurs pour assurer leurs engagements vis-à-vis des assurés. Les assureurs respectent des règles strictes de répartition et de dispersion du risque. Si la valeur des actifs diminue, l’assureur puise dans ses fonds propres pour faire face à ses engagements.

• Enfin, en cas de faillite d’un assureur, les assurés disposent d’une protection efficace : le portefeuille de l’assureur peut être cédé à un repreneur. De plus, un fonds de garantie couvre l’épargne de l’assuré jusqu’à 70 000 € (par assuré et par compagnie).

Les actifs des assureurs en 2011: une gestion prudente
1 713 milliards d’euros (estimations)
– 36% en obligations d’entreprises
– 33% en obligations d’Etat
– 16% en actions
– 7% en monétaires
– 2% en immobilier
– 6% en autres placements

Avec Kaléa Formation