Techniques de vent : Comment vendre de la loi Madelin pour la retraite des TNS

Les TNS (Travailleurs Non Salariés) ont une couverture retraite moins favorable que les salariés. Préparer leur retraite est donc indispensable.

Grâce à une incitation fiscale (déductibilité des versements), la loi Madelin incite les TNS à se constituer une rente complémentaire et à ne pas compter uniquement sur la vente de leur activité.

Ciblez les revenus supérieurs au PASS

Les hauts revenus ont un taux de remplacement plus faible à la retraite ; ils profitent d’un fort levier fiscal et d’une capacité de déduction fiscale importante.

Engagement annuel et versements programmés

En souscrivant son contrat, le TNS s’engage à respecter un minimum de versement annuel (année civile).
La mise en place d’un plan de versements permettra de respecter automatiquement cette contrainte.
Fixez un engagement minimum suffisant pour absorber le disponible fiscal (versements possibles sur le contrat de 1 à 10 fois l’engagement minimum).

Préparez la fin d’année

Le disponible fiscal définitif ne sera connu qu’en fin d’année : informez au plus tôt vos clients TNS de leur capacité de déduction estimée afin qu’ils puissent se préparer à abonder leur contrat pour majorer leur épargne en compte et en même temps alléger leur pression fiscale.

Rappel de la capacité de déduction des TNS en matière de retraite Madelin :
– 10% du RPI+15% du RPI > au PASS
– déduction faite des abondements PERCO et des cotisation retraite non obligatoires
– Avec un plafond maximum de 67 288 € en 2012
– RPI : revenu professionnel imposable de l’année en cours

Avec Kaléa Formation